Recherche

Maroc : « le déconfinement est possible à condition que … »

© Copyright : DR

25 mai 2020 - 10h30 - Société

À quelques jours du déconfinement au Maroc, Mohamed El Youbi, directeur de l’Épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, indique la conduite à tenir pour sa réussite.

Le Maroc entrera dans le processus de déconfinement progressif le 10 juin prochain. Pour Mohamed El Youbi, c’est possible à condition que le confinement, les mesures de distanciation physique au niveau des unités industrielles et autres collectivités ou rassemblements de population, ainsi que les mesures barrières, soient respectées.

« On peut commencer le plan de levée de confinement qui va être certainement progressif. C’est comme cela que nous l’avons imaginé et proposé au ministre de la Santé », déclare à Finances news hebdo, le directeur de l’Épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé.

« Avec le déconfinement, il faut que certaines mesures restent appliquées. Il existe un risque de deuxième vague qui peut être plus terrible que la première vague enregistrée vers la mi-avril et qui a été la plus élevée », avertit-il, soulignant que la fin de l’épidémie veut dire qu’on enregistre un minimum de cas qui ne constitue pas un risque de propagation : une marge de 20 ou 30 cas serait quelque chose d’acceptable.

Par ailleurs, Casablanca-Settat, la région la plus touchée, reste et demeure un cas préoccupant. « La plupart des foyers de cas, appelés communément ‘clusters’, sont enregistrés au niveau d’unités industrielles à Casablanca. Nous continuons d’avoir des cas quotidiennement, soit à partir de clusters déjà existants et qui sont toujours actifs, soit de nouveaux clusters », explique-t-il. Pour Mohamed El Youbi, tous les indicateurs dans cette région ne sont pas en faveur, pour le moment, d’une levée du confinement.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Ministère de la Santé , Casablanca

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact