Au Maroc, la mafia du sable dévore les plages

22 octobre 2023 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, le pillage illégal du sable est encore fréquent. Les plages sont ponctionnées illégalement par des mafias, créant, très souvent, des paysages lunaires.

L’extraction illégale de sable s’est intensifiée pendant la pandémie de Covid-19, avec le nombre sans cesse croissant des mafias, qui regroupent plusieurs personnes à tous les niveaux de la société, fait savoir le Center for Strategic & International Studies (CSIS), basé à Washington DC, considéré comme le meilleur centre de recherche pour ses analyses sur la sécurité et sur les relations internationales. Et, les trafiquants passent d’«  ouvriers utilisant des ânes aux fonctionnaires de l’État cherchant à exploiter leur position pour un bénéfice rapide », révèle un rapport sur les mafias du sable dans le royaume datant de janvier 2022.

À lire : Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

À quelles fins le sable pillé sur les magnifiques côtes marocaines est-il utilisé ? Les mafias exportent ce sable. Moins lisse et fonctionnant mieux comme liant dans le béton, de nombreux acheteurs dans le monde entier finissent par l’utiliser dans la construction dans leur pays. Au Maroc, le sable illégal finit par être utilisé comme ingrédient clé pour la fabrication du béton. En témoigne un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) qui précise que 10 millions de mètres cubes, soit près de la moitié du sable utilisé dans les projets de construction au Maroc en 2019, ont été extraits illégalement, fait savoir le site Express.co.uk.

À lire :Extraction illégale de sable : un parlementaire du PAM risque gros

Cette activité illégale n’est pas sans conséquence sur l’environnement marocain. Le pillage illégal de sable sans limite peut entraîner la destruction du paysage, car plusieurs kilomètres du littoral marocain ont été rasés par les trafiquants. La ville côtière de Mohammedia, située entre Rabat et Casablanca, est l’une des zones les touchées. Il ne reste que peu de sable sur le littoral, fait-on savoir.

Sujets associés : Casablanca - Mohammedia - Environnement

Aller plus loin

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette...

Extraction illégale de sable : un parlementaire du PAM risque gros

Des camions et engins de travaux publics appartenant à un parlementaire du PAM ont été interceptés par la police des carrières en pleine opération de pillage de sable dans les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Transition énergétique : le Maroc sur la bonne voie

Dans un contexte difficile marqué par la crise énergétique et la flambée des prix, le Maroc est passé à la vitesse supérieure sur son chantier de la transition énergétique. Grâce à sa politique axée sur l’investissement privé dans le secteur, le...

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

La prolifération des méduses préoccupe le Maroc

Le Maroc va lancer des recherches pour comprendre la prolifération des méduses qui envahissent ses côtes. Une résolution a été prise dans ce sens, visant à assurer la conservation et l’utilisation durable des ressources marines en Méditerranée et en...

L’oasis de Skoura se meurt

Située dans la région du Haut Atlas, l’oasis de Skoura est en danger à cause des effets du changement climatique, selon des spécialistes. Elle est l’une des rares encore habitée et compte 20 000 habitants.

BMW, Renault et Managem au cœur d’un scandale écologique au Maroc ?

Une enquête dévoile la pollution importante de certains villages marocains où sont déchargés des résidus miniers. BMW, Renault et la Managem, grande entreprise minière marocaine, sont pointés du doigt.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.