Maroc : des "mariages secrets" faute de polygamie ?

28 octobre 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’ancien ministre de la Justice, Mustapha Ramid, a mis en garde contre l’augmentation des « mariages secrets » au Maroc, attribuée au rejet des demandes de polygamie par les juges.

Lors d’une conférence à Meknès, il a affirmé que la polygamie est devenue difficilement accessible en raison de conditions très strictes, nécessitant des raisons exceptionnellement valables et une capacité financière suffisante pour un tel engagement.

S’appuyant sur un rapport du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire publié en janvier, Ramid a révélé que le nombre de demandes de polygamie était en augmentation, avec 3117 demandes en 2017, 3590 en 2019 et près de 20 000 au cours des cinq dernières années. Cependant, selon le rapport, les tribunaux n’ont approuvé que 39 % de ces demandes, en rejetant 60 %. Face à ces statistiques, Ramid a exprimé son inquiétude, se demandant ce que les demandeurs rejetés ont décidé de faire par la suite.

A lire : Polygamie : le Maroc veut en finir avec le contournement de la loi

Évoquant les implications de ces rejets, le PJDiste a déclaré que les couples concernés pourraient avoir déjà effectué des cérémonies traditionnelles, échangé des cadeaux et s’être engagés de diverses autres manières. En cas de refus de leur demande par les juges, il a posé la question de savoir ce qu’ils font ensuite, suggérant la possibilité qu’ils poursuivent leurs relations dans un cadre non officiel, sans protection juridique pour les femmes ou les hommes impliqués.

L’ancien ministre a suggéré la nécessité de réfléchir sérieusement à cette question, mettant en garde contre l’imitation des politiques occidentales qui interdisent la polygamie mais permettent d’autres formes de relations multiples, y compris celles entre personnes de même sexe. Il a insisté sur le besoin pour l’État de suivre ceux dont les demandes ont été refusées, notant que leur décision de se marier « dans l’ombre » crée un problème sociétal. Pour Ramid, la polygamie représente seulement 0,66 % de tous les mariages, accusant les « laïcs et les modernistes » de susciter des problèmes sans fondement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Polygamie - Mariage - Mustapha Ramid

Aller plus loin

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Malgré les obstacles juridiques, la polygamie persiste au Maroc

Alors que le gouvernement est en train de plancher sur une réforme du Code de la famille, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire vient de publier son rapport sur la...

Maroc : la « réalité amère » des mères célibataires

L’association Insaf poursuit son combat contre la marginalisation et la discrimination des mères célibataires, appelant le législateur à une réforme profonde de la loi.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Qui est Ghita El Allaki, la fiancée de Saâd Lamjarred ?

Le chanteur marocain Saâd Lamjarred s’apprête à se marier avec sa meilleure amie Ghita El Allaki.

Au Maroc, le mariage des mineurs résiste au temps

Au Maroc, il y a encore du chemin à faire pour en finir avec le mariage des mineurs. Des voix s’élèvent pour appeler à la révision rapide et profonde du Code de la famille.

Le mariage qui a sauvé un village

La célébration d’un mariage a sauvé tous les habitants d’un village marocain lors du tremblement de terre meurtrier du 8 septembre, qui a détruit leurs maisons.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Saad Lamjarred et Ghita El Allaki organiseront un mariage au Maroc

Le chanteur marocain Saad Lamjarred vient de confirmer dans un live sur Instagram l’organisation prochaine au Maroc, d’une vraie fête de mariage avec Ghita El Allaki.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Hiba Abouk et Achraf Hakimi amoureux comme au premier jour

Hiba Abouk et Achraf Hakimi sont toujours ensemble et leur relation est comme au premier jour. La femme de l’international marocain a démenti encore les rumeurs évoquant une crise dans son couple.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.