Maroc : l’affaire de spéculation sur les masques chirurgicaux devant la justice

9 mars 2020 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Face à la spéculation des masques chirurgicaux dans le royaume, la présidente du Conseil régional des pharmaciens d’officine du Sud, a saisi la justice. Elle a déposé une plainte pour dénoncer les abus.

Selon la plainte, la présidente du Conseil régional des pharmaciens d’officine dénonce "la disparition des masques chirurgicaux et des produits de stérilisation du circuit de vente dans les pharmacies". Elle affirme que cette situation affecte, non seulement le secteur de la médecine privée, qui dépend des réseaux de distribution privés, mais constitue également une menace pour la santé des citoyens.

Elle fait remarquer que le Maroc est confronté à cette situation non reluisante, depuis la confirmation des deux cas de coronavirus. Mais la présidente du Conseil explique que le trafic de masques et la spéculation mettent à mal le programme de lutte contre la prolifération du coronavirus et les efforts menés pour prévenir la grippe saisonnière. Face à cette situation qui perdure, elle appelle à la responsabilité du ministère de la Santé.

Par ailleurs, Al Massae rapporte que la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc partage le même avis que la présidente du conseil régional des pharmaciens d’officine. Tout comme elle, la Confédération dénonce l’inaction du ministère de la Santé qui, selon elle, refuse toujours d’organiser le secteur de la vente des dispositifs médicaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Plainte - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le port du masque est obligatoire au Maroc

Pour lutter contre l’épidémie du coronavirus, le Maroc passe à l’étape supérieure à partir de ce mardi 7 avril. Désormais, tous les Marocains autorisés à se déplacer devront...

Le Maroc prend une décision importante concernant les masques

Finie la spéculation sur le prix des masques de protection contre le coronavirus. Une note officielle vient de fixer le prix de vente en détail de ce produit indispensable dans...

Maroc : trafic de masques à l’aéroport d’Agadir

Les éléments de la police de l’aéroport Massira d’Agadir ont procédé, samedi 29 février 2020, à l’arrestation d’un Anglais d’origine indienne. Il lui est reproché d’avoir tenté...

Maroc : nouveaux rebondissements dans l’affaire du trafic de masques à Agadir

Les enquêteurs ont réussi à découvrir les complices de l’Anglais d’origine indienne, arrêté à l’aéroport Massira d’Agadir, en possession de 17 000 masques médicaux.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...