Maroc : 10 ans de prison pour un médecin escroc

2 janvier 2020 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : K.B

Un médecin, gérant d’une clinique privée à Casablanca, a écopé d’une peine de 10 ans de prison ferme, pour avoir falsifié des documents de biens immobiliers.

La clinique privée du médecin a été saisie par les autorités judiciaires, pour son implication présumée dans une tentative d’expropriation de biens immobiliers d’autrui.

Les éléments de l’enquête ont révélé que le médecin clinicien a essayé de produire de faux documents en vue de s’approprier ladite clinique ainsi que d’autres biens immobiliers.

Selon Hibapress, la clinique sera vendue aux enchères dans le cadre de la procédure judiciaire en vigueur et tous ses biens matériels et autres seront saisis par la justice.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Casablanca

Aller plus loin

Maroc : un pot-de-vin de 100 dirhams envoie un médecin en prison

Elle a joué avec le diable et a fini par le payer. Une femme médecin vient d’être condamnée à de la prison pour avoir demandé 100 dirhams en contrepartie d’un faux certificat...

Marrakech : le médecin était un imposteur

La cupidité pousse certaines personnes à emprunter des chemins tortueux. L’histoire d’un imposteur, à Marrakech, qui se faisait passer pour un médecin-psychiatre, alors qu’il ne...

Maroc : un médecin en prison après le décès d’une femme enceinte

Un médecin gynécologue et une sage-femme se sont retrouvés ont été placés en détention, pour avoir, par négligence et refus d’assistance, causé la mort d’une femme enceinte et...

Ces articles devraient vous intéresser :

5 000 Marocains deviennent propriétaires grâce à l’aide du gouvernement

Sur les 54 000 demandes d’aide au logement enregistrées sur la plateforme dédiée à cet effet, 5 000 ont été déjà acceptées, a annoncé Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Habitat.

Constructions illégales au Maroc : un guide pour les bonnes pratiques

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, du logement et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a fait part aux directeurs des agences urbaines des difficultés notées dans la mise en œuvre de la procédure de...

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.