Le Maroc est-il une menace militaire pour l’Espagne ?

6 avril 2022 - 15h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Un journal espagnol estime que le Maroc représente une menace militaire pour l’Espagne, au regard des alliances stratégiques du royaume avec d’autres puissances militaires et du renforcement continu de son armée depuis quelques années.

La capacité militaire d’un pays ne repose pas uniquement sur la quantité et la qualité du personnel militaire et des armes et matériels disponibles, mais surtout sur la quantité et la qualité de ses alliés, analyse le journal El Español, soulignant que depuis plus d’une décennie, le Maroc investit massivement dans la modernisation et le renforcement de son armée en nouant des alliances solides avec des partenaires stratégiques comme les États-Unis et Israël.

À lire : L’Espagne menacée par l’alliance des Etats-Unis et le Maroc

Le Maroc a acquis et mis en service des chars de combat Abrams, des hélicoptères Apache, des avions de chasse F-16V avec radars avancés de type AESA, des drones pour les missions de patrouille, de renseignement et d’attaque au sol, une frégate anti-aérienne et trois corvettes polyvalentes, des systèmes antiaériens avancés à courte, moyenne et longue portée, etc, rappelle la même source, soutenant qu’avec toutes ces acquisitions, le Maroc a conforté sa position de leader dans la région.

À lire : L’Espagne craint les drones marocains

Pendant ce temps, l’Espagne a réduit ses budgets militaires pour faire face à la crise économique et financière, ce qui a conduit à une incapacité à renouveler son matériel militaire très vétuste et à renforcer son armée. Aussi, la faible capacité de l’Espagne à nouer des alliances stratégiques a fait d’elle un pays « faible » vis-à-vis du Maroc et de l’Algérie, explique le média qui prévient que si rien n’est fait pour corriger le tir, le pays risque de perdre le peu de poids militaire dont il peut encore se targuer au sein de la communauté internationale.

À lire : L’Espagne craint le Maroc

Pour le journal, « le surprenant changement de position sur le Sahara ne contribue pas à modifier les perceptions qu’ont Rabat et Alger de la volonté de [l’Espagne] de défendre [ses] intérêts ». Pour changer la donne, l’Espagne doit, comme annoncé par les autorités gouvernementales, porter progressivement le budget militaire à 2 % du PIB afin d’acquérir de nouveaux navires, d’avions, de missiles et de chars de combat. Elle doit aussi nouer des alliances solides et faire preuve d’une dissuasion politique et militaire efficace pour défendre ses intérêts.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Israël - Défense - Armement

Aller plus loin

L’Espagne « agira avec fermeté » face aux menaces marocaines

Le gouvernement espagnol a assuré qu’« il agira avec fermeté » si l’intégrité territoriale de l’Espagne est violée par le Maroc qui a annoncé le déploiement de systèmes...

L’Espagne craint les drones marocains

Les nouveaux drones militaires d’attaque acquis par le Maroc auprès de la Turquie pour 30 millions d’euros, seront transférés sur la base d’Al-Aroui à Nador, à seulement 30...

L’Espagne menacée par l’alliance des Etats-Unis et le Maroc

L’alliance politique et militaire des États-Unis avec le Maroc compromet la stabilité future de l’Espagne, analyse un journaliste espagnol.

L’Espagne craint le Maroc

Le Maroc, qui n’a cessé de renforcer et moderniser son armée depuis des années, avec le soutien des États-Unis qui ont par ailleurs reconnu sa souveraineté sur le Sahara,...

Ces articles devraient vous intéresser :

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.