Recherche

Maroc : les non-dits de l’annulation de la rencontre Mike Pompeo-Mohammed VI

© Copyright : DR

7 décembre 2019 - 11h00 - Maroc

Inscrite dans l’agenda de la visite du secrétaire d’Etat américain, la rencontre Mike Pompeo-Mohammed VI n’a plus eu lieu en raison d’une « incompatibilité d’agendas » et d’un problème de « décalage horaire ». Au-delà de ces raisons officielles évoquées, il y a sans aucun doute des non-dits.

« Incompatibilité d’agendas », « décalage horaire ». Ces raisons que le département d’Etat américain a évoquées pour justifier l’annulation de la rencontre entre Mike Pompeo et le Roi Mohammed VI sont loin de refléter la vérité. C’est d’ailleurs ce qu’une source bien informée a confié à Hespress.

Le refus de Rabat de reconnaître « l’Etat d’Israël » expliquerait plutôt l’annulation de la rencontre voire l’écourtement de la visite du secrétaire d’Etat américain. L’annonce de la discussion sur la normalisation des relations avec Israël au palais royal avaient fait naître l’espoir. Israéliens et Américains misaient déjà sur l’avancée du deal du siècle.

La rencontre de Mike Pompeo avec le Premier ministre israélien sortant, Benjamin Netanyahu à la veille de sa visite au Maroc, le communiqué du département de Nasser Bourita qui n’aborde aucunement la situation au Moyen-Orient sont, selon la même source, autant de faits qui présageaient d’une imminente annulation de la rencontre entre Mike Pompeo et le Roi Mohammed VI.

Il ne pouvait pas en être autrement, puisque le Roi Mohammed VI, président du comité Al Qods, a de tout temps défendu la cause palestinienne et les droits des Palestiniens. Washington va devoir faire « rivaliser » de stratégie pour réussir ce coup diplomatique. Quant au premier ministre Benjamin Netanyahu, la descente aux enfers se poursuit.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact