Maroc : du changement pour les mises en fourrière

15 juin 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Afin de mettre fin à l’anarchie qui s’observe dans le secteur de la mise en fourrière au Maroc, le gouvernement a décidé de déléguer sa gestion.

Dans une circulaire adressée aux walis des régions et aux gouverneurs des préfectures et des provinces, le ministre de l’Intérieur a annoncé l’adoption d’« un modèle de convention de gestion déléguée du secteur d’enlèvement et de mise en fourrière des véhicules. »

L’objectif est de permettre une gestion efficace et conforme aux exigences des lois et règlements en vigueur, notamment celles liées aux principes de contractualisation et de partenariat avec le secteur privé, souligne la même source. Ce contrat de gestion déléguée sera d’une durée de cinq ans avec une possibilité de prolongation de deux ans, selon l’importance de l’enveloppe budgétaire dédiée à l’investissement dans le secteur.

A lire : Casablanca : incendie à la fourrière communale de Sidi Othmane

Selon la note, le cahier des charges du concessionnaire portera notamment sur les dispositions générales relatives aux procédures de présentation des candidatures, à l’engagement et aux critères d’évaluation des offres ainsi que les conditions de compétitivité.

Le ministère a également établi un modèle de convention permettant de définir les dispositions et les conditions générales du contrat, le régime des usagers, les fonds de recouvrement, les conditions d’exploitation, les obligations, droits et privilèges du délégataire, ainsi que les dispositions financières et les mécanismes de contrôle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : plus de 2.000 véhicules placés à la fourrière en une semaine

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) vient de diffuser les derniers chiffres sur la mortalité sur les routes marocaines et encore une fois ils sont en hausse.

Casablanca : incendie à la fourrière communale de Sidi Othmane

Un incendie a ravagé plusieurs voitures dans la fourrière communale de la préfecture de Sidi Othmane, lundi après-midi. Il n’y a aucune perte en vies humaines.

Maroc : plus de 30.000 contraventions et 4.636 véhicules en fourrière la semaine dernière

En parallèle à la publication des chiffres des accidents sur les routes marocaines durant la semaine allant du 13 au 19 août, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN)...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Maroc : vers la généralisation de la vidéosurveillance dans les villes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la généralisation de l’installation de systèmes de vidéosurveillance afin de renforcer la sécurité dans les villes et provinces du Maroc.

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...