Une Marocaine de France derrière une grosse arnaque

10 février 2022 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Une Marocaine résidant en France a mis en place un système pyramidal qui lui a permis d’arnaquer plus de 200 victimes au Maroc. Après avoir disparu avec l’argent, elle se fait passer pour une terroriste sur les réseaux sociaux pour effrayer ses victimes.

La jeune Marocaine résidant en France, est revenue au Maroc et a mis en place un système pyramidal, une forme d’escroquerie très courante qui consiste à recruter des personnes à qui on fait miroiter des bénéfices importants au bout de quelques semaines. Les victimes, des femmes pour la plupart, versaient des sommes allant de 700 à 1 200 dirhams, espérant gagner davantage en convainquant d’autres femmes d’intégrer le réseau.

À lire : Des Casablancais victimes d’une arnaque à grande échelle

En quelques semaines, elle a réussi à récolter plus de huit millions de dirhams, avant de disparaître dans la nature, fait savoir le quotidien Assabah. Les victimes, n’ayant plus de ses nouvelles et commençant à s’inquiéter pour leur « investissement », ont décidé de saisir Me Hatim Arib, avocat au barreau de Rabat, pour qu’il dépose plainte contre elle auprès du procureur du roi près le tribunal de première instance de Rabat.

À lire : L’arnaqueur au goût raffiné a amassé une belle fortune

Quelques jours après le dépôt de la plainte, la jeune femme a réagi sur les réseaux sociaux, prétendant appartenir à un réseau terroriste afin de dissuader les victimes de saisir la justice. Elle sera poursuivie pour escroquerie et apologie du terrorisme, assure Me Hatim Arib, précisant que d’autres victimes résidant à Mohammedia, Sidi Kacem et Meknès entendent également de déposer plainte contre elle. L’affaire sera portée devant le procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat, compétente en matière de terrorisme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Femme marocaine - Arnaque

Aller plus loin

Des Casablancais victimes d’une arnaque à grande échelle

Un individu a arnaqué des dizaines de Casablancais via Facebook. Il leur faisait croire qu’il était le gérant d’une entreprise de rénovation de maisons.

Belgique : procès d’un Marocain, cerveau d’une bande d’arnaque appelée « SMS fishing »

Plusieurs personnes, dont un Marocain, sont poursuivies par le parquet fédéral belge pour leur implication dans un réseau d’arnaque à travers le « SMS fishing » ou le « smishing...

Belgique : condamné pour arnaque aux SMS via le Maroc

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné un Marocain considéré comme un génie informatique à une peine de trois ans de prison et à une amende de 15 000 euros pour son...

L’arnaqueur au goût raffiné a amassé une belle fortune

La gendarmerie royale de Temara a mis fin jeudi dernier, à l’aventure d’un escroc multirécidiviste. L’individu s’était fait une fortune, en trompant ses victimes avec de faux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

L’actrice Malika El Omari en maison de retraite ?

Malika El Omari n’a pas été placée dans une maison de retraite, a affirmé une source proche de l’actrice marocaine, démentant les rumeurs qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux à son sujet.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...