Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

12 juillet 2023 - 18h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville.

La ministre a fait part de l’engagement de son ministère à faciliter l’accès des Marocains résidant à l’étranger (MRE) à l’administration et à soutenir leur contribution au développement de leur pays d’origine, que ce soit pour l’achat de logements ou de biens immobiliers à des fins d’investissement.

A lire : Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Dans une réponse à une question posée par le Groupe Authenticité et modernité (PAM) lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, la ministre a rappelé que son ministère avait organisé la première édition de la campagne d’accompagnement des MRE du 28 juillet au 10 août 2022. Cette initiative comprenait la mise en place d’espaces d’accueil à divers points de passage tels que les aéroports et les ports, ainsi que des aires de repos.

En matière de suivi de l’assistance technique et administrative, les agences urbaines ont élargi leurs services numériques pour les MRE, permettant l’accès à l’information en ligne, le traitement des plaintes électroniques et la communication sur les offres d’investissement disponibles localement. Ces mesures ont permis d’examiner 3 667 dossiers, dont 2 853 ont été approuvés, soit un taux d’approbation de 78 %. De plus, 645 notes d’information urbaines ont été délivrées, dont 32 % au format numérique.

A lire : Les MRE, premières victimes de spoliation immobilière au Maroc

Après une évaluation positive de la première édition de la campagne d’accompagnement des MRE, qui a attiré 1 281 visiteurs, la ministre El Mansouri a émis la circulaire n° 3511 le 12 juin 2023. Cette circulaire vise à organiser la deuxième édition de la campagne pour l’été 2023, qui est prévue au mois d’août prochain.

Sujets associés : Immobilier - Fatima Zahra Mansouri - MRE

Aller plus loin

Les MRE, premières victimes de spoliation immobilière au Maroc

La spoliation immobilière est un phénomène encore très présent au Maroc. Autant des propriétaires locaux que des étrangers, dont des MRE, se comptent parmi les victimes. Le...

Les crédits immobiliers devraient s’améliorer grâce aux MRE

Le groupe Banque Populaire (BP) est persuadé que les Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient booster les crédits immobiliers cette année.

Immobilier à Marrakech : les principales tendances en 2023

Au deuxième trimestre 2023, le marché immobilier à Marrakech a observé une hausse générale des prix de 0,7 %, selon les données qui viennent d’être dévoilées par Bank Al Maghrib...

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Le portefeuille des Marocains du monde aiguise des appétits

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI a appelé à renforcer le cadre législatif de la diaspora marocaine. Depuis, la majorité gouvernementale se dispute le portefeuille des Marocains...

Plus de trois millions de touristes au Maroc en deux mois, grâce aux MRE

Durant les mois de juin et juillet derniers, les aéroports marocains ont enregistré au total 3,2 millions de touristes, soit un taux de récupération de 100 % par rapport à la période d’avant-Covid.

Jet-skis, bateaux de plaisance... que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a mis en place un régime d’admission temporaire pour les moyens de transport maritimes privés, en particulier les bateaux de plaisance, appartenant à des personnes résidant à l’étranger.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Le nombre de MRE en hausse de 10% à Tanger Med

Le flux de MRE accueillis au port de Tanger Med, dans le cadre de l’opération Marhaba a augmenté cette année de 10 % par rapport à l’édition de 2019. Jusqu’au 1ᵉʳ août dernier, environ 530 436 passagers et 136 263 véhicules ont transité par ce port.

Les Marocains du monde ont transféré 110 milliards de dirhams en 2022 (+16,5%)

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une augmentation significative en 2022, selon les données publiées par l’Office des Changes.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...