Le Maroc compte 860.000 fonctionnaires

28 mars 2014 - 14h24 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Les effectifs de l’ensemble de la fonction publique marocaine dépassent aujourd’hui les 860.000 personnes, a indiqué le ministre délégué chargé de la fonction publique lors d’une conférence de presse. Mohamed Moubdii a précisé que les dépenses de personnels se sont établies à 103.7 milliards DH cette année, soit plus 5 milliards de plus qu’en 2013.

Lors de la présentation de son plan d’action 2014-2016, le ministre a également fait part de la répartition des fonctionnaires selon les ministères :

• 521.553 personnes travaillent actuellement pour les différents départements ministériels.
• 190.442 agents d’entreprises publiques
• Les autorités locales emploient plus de 150.000 personnes.

Parmi tous ces fonctionnaires, le ministère de l’Education nationale engrange à lui seul 54,61% de l’effectif, contre 15,64% pour le ministère de l’Intérieur, alors que la part du ministère de la Santé a été évaluée par le département de la Fonction publique à 8,87%.

Même si le nombre de femmes est en constante augmentation depuis 2012, celles-ci représentent aujourd’hui 38,6% de la totalité des fonctionnaires, contre 34% en 2002. En tenant compte des différents ministères, elles représentent 56,61% au ministère de la Santé, 48,56% au ministère de la Justice et un peu plus de 44% pour le ministère de la Fonction publique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de la Justice et des Libertés - Ministère de l’Education nationale - Ministère de la Santé - Mohamed Moubdii

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : 32 villes dotées de 3 500 bus flambant neufs

Le Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams pour l’acquisition d’une flotte de 3 500 bus de transport urbain au profit de 32 villes sur la période 2024-2029, a annoncé lundi Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Maroc : des plages plus sûres et plus propres cette année

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, s’active pour la protection et l’amélioration des plages dans le cadre de la préparation de la saison estivale 2024.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...