Maroc : de nouveaux radars automatiques opérationnels sur les routes

20 janvier 2022 - 22h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Les radars « nouvelle génération » annoncés par le ministère des Transports sont déjà opérationnels dans de nombreuses villes marocaines, prêts à verbaliser une panoplie d’infractions.

Ces appareils dotés de plusieurs fonctionnalités sont désormais visibles sur les grandes routes depuis le début de la semaine, rapporte H24Info.

Ils ont été installés pour détecter des infractions telles que « les excès de vitesse, le non-respect de la vitesse moyenne, le dépassement de lignes continues et le non-respect d’un feu rouge », a expliqué Fouad Naciri, responsable à la NARSA, selon qui les radars peuvent identifier jusqu’à 24 véhicules simultanément.

A lire : Maroc : voici la répartition des radars routiers dans les villes et provinces

S’agissant des contraventions en cas d’infraction, le responsable a souligné qu’« aucune augmentation n’a été introduite », rejetant ainsi les rumeurs distillées au sein de l’opinion.

Par ailleurs, les réclamations des infractions liées aux radars fixes seront externalisées et confiées aux agences Albarid Bank et Barid Cash. Dans ce sens, une campagne relative au contrôle des infractions liées aux nouveaux radars sera lancée, a-t-il indiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Routier - Radars Maroc

Aller plus loin

Maroc : voici la répartition des radars routiers dans les villes et provinces

Depuis le mois de décembre, le ministère des Transports a procédé à l’identification du nombre de radars de vitesse à travers le Maroc, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur...

Marocains, préparez-vous à de nouveaux radars

Le ministre des Transports, Mohamed Abdeljalil, a annoncé l’installation de 690 radars fixes sur l’ensemble du territoire à l’horizon 2024, pour faire face à l’ampleur des cas...

Le Maroc veut acquérir des radars portables de contrôle de la vitesse

Le Maroc reste collé à son objectif, celui de réduire les accidents de la route de 50 % d’ici 2026. Dans ce sens, le royaume a décidé d’acquérir des radars portables de contrôle...

Le Maroc installe des radars nouvelle génération

522 nouveaux radars de nouvelle génération ont fait leur entrée sur les routes marocaines pour le renforcement de la sécurité routière et la lutte contre diverses infractions.

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici les projets d’autoroutes en cours au Maroc

Le Maroc met en œuvre des projets d’autoroutes et de route d’envergure. Certains affichent un taux de réalisation de 100 %, tandis que d’autres avancent à grands pas.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Autoroutes du Maroc sous le feu des critiques

De nombreux Marocains sont mécontents de la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). À l’origine de ce mécontentement, la mauvaise qualité des aires de repos et de la cherté de leurs produits et services.

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.