Maroc : les opérateurs touristiques attendent le déblocage des aides

25 mars 2021 - 14h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Le contrat-programme du secteur du tourisme prendra fin le 31 mars prochain, alors que son décret d’application n’est pas encore adopté. Les opérateurs quant à eux, attendent le déblocage des aides avant le Ramadan.

Les 50 000 salariés du secteur du tourisme, pris en compte par l’indemnité forfaitaire versée par la CNSS, n’ont rien perçu de l’État depuis le 9 février dernier, bien que ce paiement représente l’aide publique du mois de décembre 2020. De plus, les paiements de janvier et février n’ont pas été versés, informe Le360. Or, ils ont été officiellement validés dans le cadre du contrat-programme signé le 6 janvier 2021 et qui allonge le dispositif jusqu’au 31 mars 2021.

Cet accord validé entre le ministère du Tourisme, le ministère des Finances et la Confédération nationale du tourisme (CNT) représente un engagement au premier contrat-programme homologué le 6 août dernier. Par ailleurs, en dehors de l’indemnité forfaitaire de 2000 dirhams aux salariés déclarés, les intérimaires du tourisme devraient aussi bénéficier de cette mesure de soutien, sans oublier que ce contrat-programme devrait aussi permettre aux entreprises touristiques n’ayant pas fait l’inscription sur la plateforme de la CNSS de se rattraper.

Cependant, jusqu’à présent l’accord n’est pas effectivement lancé. Le décret d’application n’a jamais été validé et au même moment, la plateforme de déclaration de la CNSS n’a pas été ouverte. Pire, plusieurs personnes doutent de l’adoption du processus au prochain conseil de gouvernement. Il examinera un « décret-loi édictant des mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs affiliés à la CNSS, leurs employés déclarés et certains travailleurs indépendants et d’autres non-salariés déclarés à la CNSS qui ont subi les conséquences de la pandémie du Covid-19, liées au secteur touristique », a indiqué un communiqué du chef de gouvernement.

Actuellement, les opérateurs n’attendent que les choses se passent bien. Car, ces paiements qui devront coûter environ 300 millions de dirhams, hormis les nouveaux bénéficiaires, aideraient vraiment les travailleurs du secteur les plus touchés par la crise sanitaire liée au Covid −19.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - CNSS - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19 : des indemnités seront versées aux employés des restaurants

Le Conseil de gouvernement réuni, jeudi 18 mars 2021, par visioconférence sous la présidence de Saâd-Eddine El Otmani, a adopté le projet de décret portant application du...

Maroc : bouffée d’oxygène pour le secteur touristique

Les entreprises du secteur touristique touchées par les effets du coronavirus continueront de bénéficier du soutien de l’État marocain jusqu’au mois de mars 2021. C’est le fruit...

Maroc : le transport touristique en plein désarroi

La crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus a fortement impacté tous les maillons du secteur du tourisme au Maroc. Les sociétés de transport touristique font face à une...

Maroc : l’indemnité forfaitaire (CNSS) du secteur touristique versée

La CNSS procède au versement de l’indemnité forfaitaire du secteur du tourisme du mois d’octobre depuis le lundi 1ᵉʳ décembre.

Ces articles devraient vous intéresser :

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Tourisme au Maroc : l’ONMT et EasyJet signent un accord historique

En vue d’étendre ses activités au Maroc, EasyJet Group a signé, à Londres, un accord de partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Cette signature s’inscrit dans le cadre des initiatives menées par l’office afin d’atteindre voire...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Le tourisme au Maroc : une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2023-2026

Le Chef du Gouvernement marocain a présidé une cérémonie de signature pour le déploiement d’une feuille de route stratégique pour le tourisme 2023-2026. Celle-ci a pour objectif d’attirer 17,5 millions de touristes, d’atteindre 120 milliards de...

Le Maroc vise le Top 10 des destinations touristiques mondiales

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) compte mettre un accent particulier sur sa stratégie de communication et promotion, avec l’ambition d’attirer près de 4 millions de voyageurs supplémentaires. Cette annonce fait suite au bilan qualifié...

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Le Maroc mise sur le tourisme interne

L’office national marocain du tourisme (ONMT) a lancé le week-end dernier, une campagne multi-support visant à booster le tourisme intérieur.

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).