Maroc : n’oubliez pas de payer vos impôts

29 juin 2021 - 22h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Les guichets des perceptions de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR) sont exceptionnellement ouverts les 28 et 29 juin jusqu’à 18h et le mercredi 30 juin jusqu’à 20h. La TGR annonce qu’elle a pris cette disposition pour permettre aux contribuables de régler leurs impôts, taxes et autres créances publiques avant le 1ᵉʳ juillet 2021.

« Cette mesure permet aux contribuables de […] pouvoir bénéficier d’office de l’annulation des pénalités, amendes, majorations, intérêts de retard et frais de recouvrement », fait savoir un communiqué de la TGR.

Le même document informe les contribuables qu’ils ont la possibilité de payer via le site web de la TGR (tgr.gov.ma), les guichets automatiques bancaires (GAB), les sites E-banking, les applications mobile banking, ainsi que les virements bancaires, 24h/24.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Impôts - Trésorerie Générale du Royaume (TGR)

Aller plus loin

Maroc : encore quelques jours avant la fin de l’amnistie fiscale

Piqûre de rappel de la part de la direction générale des impôts (DGI) qui prévient qu’il ne reste plus que 19 jours pour bénéficier de l’annulation totale ou partielle des...

Maroc : jusqu’à 100% d’allègements accordés sur les arriérés d’impôts

Les contribuables marocains bénéficient d’un important allègement sur les arriérés d’impôts et des charges fiscales imposés au titre de l’année 2020 et restés impayés jusqu’au...

PLF 2022 : la réforme fiscale déplaît aux industriels

Le projet de loi de Finances de l’année 2022 (PLF-22) prévoit que l’impôt sur les sociétés (IS) ne serait plus calculé selon des taux progressifs, mais plutôt sur la base des...

Maroc : l’amnistie fiscale finit le 30 juin

Le compte à rebours a commencé pour les contribuables désireux de bénéficier de l’annulation totale des amendes, pénalités, majorations et frais de recouvrement afférents au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les influenceurs vont payer les impôts

La direction générale des impôts (DGI) a adressé des notifications aux influenceurs et créateurs de contenu digital qui ne sont pas à jour vis-à-vis du fisc pour les enjoindre de régulariser leur situation.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

Maroc : explosion des dépenses en lien avec la caisse de compensation

Les dépenses liées à la caisse de compensation ont connu une forte augmentation à fin août 2022. Une mesure prise par l’État pour amortir la crise.

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Évasion fiscale au Maroc : Seuls 2% des contribuables paient 80% de la TVA

La plupart des contribuables marocains ne paient pas leurs impôts, générant un manque à gagner important, de l’ordre d’un milliard de dirhams, à l’État marocain.

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.