Un pédophile condamné à 20 ans de prison au Maroc

5 mars 2020 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Le pédocriminel de Lissafa a été condamné, ce 3 mars, à une peine maximale de 20 ans de prison pour viol sur mineures.

Selon Telquel, Il a écopé de 20 ans de prison ferme et d’une amende de 100 000 dirhams pour chaque victime, en plus de son éloignement de la ville de Casablanca pendant les 20 ans qui suivront sa sortie de la prison. Cette peine maximale est prévue par le Code pénal pour ce genre de crime.

Cet ancien employé d’une verrerie à Bouskoua, est accusé de plusieurs chefs d’accusation, dont l’attentat à la pudeur sur une mineure de moins de 18 ans par la violence, sollicitation de mineurs de moins de 12 ans par fraude, et attentat à la pudeur par violence. Selon la présidente de l’Association des jeunes nationaux pour la solidarité, Khadija El Omari, la sentence rendue ce jour est très satisfaisante. À l’en croire, elle rend "la dignité à ces petites filles, victimes du pédophile de Lissasfa”.

Pour la présidente, le pédophile de Lissafa a abusé d’une vingtaine de filles, de 6 à 14 ans. "Nous avons pu convaincre les familles de sept fillettes de porter plainte. Celles-ci seront dédommagées, et nous espérons que ces filles pourront dépasser ce traumatisme et vivre leurs vies normalement”, a espéré Khadija El Omari, qui suit le dossier depuis l’éclatement de l’affaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Pédophilie

Aller plus loin

Casablanca : un pédophile lâché par ses avocats

Le procès du pédophile, accusé d’avoir abusé sexuellement d’une vingtaine de mineures, a été reporté par la Cour d’appel de Casablanca au 11 février prochain.

Le mariage des mineures, une autre forme de pédophilie légale

L’ex-ministre du Développement social, de la solidarité et de la famille, Nouzha Skalli s’est insurgée contre le mariage des mineures. A l’en croire, il s’agit d’une pédophilie...

Un réseau pédophile démantelé à Chefchaouen

La brigade de gendarmerie royale de Chefchaouen a réussi à démanteler un réseau pédophile. Un suspect a été interpellé, plusieurs autres sont en cavale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.