Maroc : un record de 220 000 personnes arrêtées en 6 mois

29 octobre 2020 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

220 000 individus impliqués dans des actes criminels et de violence ont été arrêtés par les services de sécurité au cours du premier semestre 2020 au Maroc. Le point a été fait par le ministre de l’Intérieur, mardi à Rabat.

Selon le point fait par Abdelouafi Laftit, 12 000 mineurs font partie des personnes arrêtées. Au cours de la séance, le ministre a souligné que les éléments de la Gendarmerie royale ont déféré, durant la même période, 36 000 individus, dont 1 721 mineurs devant la justice. Il a également souligné que la lutte contre la criminalité nécessite l’implication de toute la société pour y faire face, rapporte la MAP.

Au cours de sa présentation, le ministre a également fait observer que les réseaux sociaux représentent “l’un des outils de propagation de l’insécurité et de la violence”. Ils sont parfois des canaux qui relayent des faits et événements souvent irréels, argumente le ministre, qui se réjouit du fait que les services de sécurité au Maroc vérifient constamment ce qui est diffusé sur les réseaux sociaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Criminalité - Violences et agressions - Arrestation

Aller plus loin

Hooliganisme à Casablanca : des dégâts matériels, des blessés et des interpellations

Les débordements aux alentours des stades ont été encore constatés ce vendredi 22 novembre avec plusieurs dégâts matériels et des blessés, au terme du derby Raja- Wydad (4-4).

Salé : interpellation de six mineurs pour violences aggravées

Sept individus dont six mineurs ont été interpellés par les éléments de la brigade anti-gang de la sûreté provinciale de Salé. Ils seraient impliqués dans des actes de...

Tétouan : deux interpellations suite à l’agression au couteau d’un policier

Deux frères multirécidivistes et coupables de tentative de vol et d’attaque à l’arme blanche contre un policier ont été interpellés le vendredi 23 novembre à Tétouan.

Maroc : la police s’attaque à la criminalité à Casablanca

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) va envoyer d’importants renforts sécuritaires à Casablanca pour lutter contre la criminalité. Une stratégie sera à cet effet...

Ces articles devraient vous intéresser :

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.