Maroc : première nuit en prison pour deux hauts responsables

22 décembre 2023 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Deux personnalités marocaines, soupçonnées d’être liées à un baron de la drogue au Sahara, ont passé leur première nuit à la prison d’Oukacha à Casablanca.

Interrogé hier pendant plusieurs heures par le procureur général du roi près la Cour d’appel de Casablanca, Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, a été placé en détention à la prison d’Oukacha. Il serait impliqué dans une affaire de drogue de celui que l’on surnomme le Malien ou encore l’Escobar du Sahara.

A lire : « L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Le procureur a également décidé de placer en détention à la même prison Saïd Naciri, président du club du Wydad Casablanca pour son implication présumée dans cette affaire.

En tout, 29 personnes ont été présentées jeudi au procureur, dont certaines étaient déjà incarcérées. Elles sont toutes soupçonnées d’être liées ou d’avoir eu affaire au baron de la drogue. Parmi elles, des policiers et des gendarmes qui auraient bénéficié de ses largesses.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Drogues - Saïd Naciri - Prison - Prison d’Oukacha

Aller plus loin

Sky ECC : le Maroc au coeur de l’affaire de drogue à Bruxelles

Le méga-procès pour trafic international de cocaïne et de cannabis prévu début novembre s’est finalement ouvert à Bruxelles ce lundi devant le tribunal correctionnel délocalisé...

Maroc : un baron de la drogue livre le nom d’un parlementaire

Le chef d’une organisation criminelle spécialisée dans le trafic de haschich a mis en cause un parlementaire élu des Provinces du Sud lors d’un interrogatoire par des policiers.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un...

Un trafiquant de drogue d’origine marocaine tué à Cancun ?

Un trafiquant de drogue qui aurait des origines marocaines lié aux Hells Angels, l’organisation criminelle la plus puissante au Québec, qui contrôle 85 à 90 % du territoire...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...