Maroc : la pression fiscale repose sur les salariés

28 octobre 2021 - 08h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Au Maroc, seulement 1 % des entreprises actives dans le fichier du fisc assurent régulièrement leur redevance vis-à-vis de l’État. Les contribuables pressurés crient à l’injustice.

Les grandes entreprises marocaines seraient de mauvais payeurs d’impôts selon Les Inspirations ÉCO, qui a analysé les données du fisc pour le compte de l’année précédente.

Selon le journal, « sur les 384 572 entreprises actives inscrites à l’IS dans le fichier du fisc en 2020, un peu plus de 380 assurent 80 % des rentrées de l’impôt sur les sociétés, soit 1 % de la population ciblée ».

Dans le même temps, 75 % des rentrées de l’impôt sur le revenu proviennent de retenues sur salaires, précise le journal. Ce qui laisse transparaitre un sentiment d’injustice dans la contribution à la solidarité nationale.

A lire : Maroc : une réforme fiscale pour mettre fin à la fraude

Par ailleurs, « les 2/3 des sociétés immatriculées à l’IS déclarent des pertes de manière récurrente sans que personne ne se demande pourquoi une grande partie d’entre elles ne s’est pas déclarée en cessation de paiement », souligne l’analyse.

Dans ces conditions, le journal estime que « la cartographie des contributeurs à l’impôt ne laisse aucun doute sur le potentiel fiscal qu’il va falloir capter ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Impôts - Chiffre d’affaires

Aller plus loin

La réforme fiscale au menu d’un conseil du gouvernement exceptionnel

Un conseil de gouvernement exceptionnel va se réunir ce dimanche sous la présidence de Saâdeddine El Othmani. Deux projets de loi-cadre -l’un relatif à la réforme fiscale et...

Maroc : chute importante des recettes fiscales

Une baisse importante des recettes fiscales est prévue d’après les prévisions du projet de Loi de finances (PLF) 2021. Comme on pouvait s’y attendre, les effets néfastes de la...

Le Maroc, bon élève en gouvernance fiscale

Le 22 février, l’Union européenne a retiré le Maroc de la liste grise des paradis fiscaux. Cette décision ouvre une nouvelle ère pour les relations entre les opérateurs...

L’Andalousie baisse les impôts pour attirer les marocains fortunés

Le président de la région d’Andalousie, Juanma Moreno, a affirmé mercredi que la nouvelle réforme fiscale de l’Andalousie vise à attirer les riches du Maroc, de la Catalogne, du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : L’envers du décor du statut d’auto-entrepreneur

Quelques années après son adoption, la loi n° 114-13 du 19 février 2015 relative au statut de l’autoentrepreneur a montré ses limites. Seuls les chefs d’entreprise du royaume en tirent grand profit.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Netflix, Spotify... Le Maroc serre la vis

Selon la loi de finances 2024, les fournisseurs de services non-résidents au Maroc ont désormais l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme dédiée et d’obtenir un identifiant fiscal.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Maroc : nouvelles mesures fiscales en 2024

Au Maroc, de nouvelles mesures fiscales entrent en vigueur dès le début cette année 2024, a annoncé la Direction générale des impôts du royaume.

Bénéfice record pour le Groupe OCP en 2022

L’année 2022 a été florissante pour le groupe OCP avec une performance bien au-delà de celle enregistrée en 2021, avec un chiffre d’affaires de 114,6 milliards de dirhams.

Maroc : du nouveau pour dotation pour voyage d’affaires

Au Maroc, la dotation pour voyage d’affaires passe de 60 à 100 000 dirhams, selon la version actualisée de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC) qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2024.

Tournages de films étrangers au Maroc : vers un record cette année

Le secteur cinématographique marocain reprend de plus belle depuis la levée des restrictions sanitaires. Selon le secrétaire général du Centre cinématographique marocain (CCM), Khalid Saidi, les tournages étrangers ont généré un chiffre d’affaires de 2...

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.