Maroc : 10 ans de prison pour la mère qui a jeté ses 3 enfants d’un immeuble

25 novembre 2020 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : K.B

Dix ans de prison ferme à l’encontre de la mère qui avait jeté ses 3 enfants du quatrième étage d’un immeuble à Sidi Bernoussi. Le verdict a été rendu lundi par la cour d’appel de Casablanca.

À l’issue d’un procès qui a duré près de 12 mois, la jeune maman, victime selon ses propos d’un environnement malsain, a été reconnue coupable de tentative d’homicide volontaire.

Le 13 décembre 2019, un terrible drame avait secoué le quartier Anassi à Casablanca. Suite à un différend familial, une femme avait jeté ses 3 enfants du haut de l’immeuble où elle habitait. Victimes de graves traumatismes, les 3 frères, âgés de 10 mois, 6 et 8 ans, avaient survécu.

Pour rappel, la défense de la mise en examen avait requis sa mise en liberté, en raison de sa santé mentale fragile et de ses antécédents de troubles psychiques. Son mari avait de plus renoncé à la plainte, suite au rétablissement de leurs 3 enfants.

Sujets associés : Casablanca - Enfant - Prison

Aller plus loin

Un individu égorge sa femme devant ses 3 enfants à Safi (vidéo)

La ville de Safi a été le théâtre d’un horrible homicide conjugal dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 octobre. Un individu a égorgé son épouse devant ses trois enfants,...

Maroc : une mère filmée en train de torturer sa fille

La vidéo d’une fille torturée pendant de longues minutes par celle qui semble être sa mère a créé l’émoi sur les réseaux sociaux au Maroc. Les faits se seraient déroulés à...

Casablanca : la femme qui a jeté ses 3 enfants d’un immeuble sera-t-elle innocentée ?

Le procès de la femme qui avait jeté ses 3 enfants du quatrième étage d’un immeuble à Casablanca semble se diriger vers un non-lieu. A force de reporter les audiences, le...

Maroc : les explications étranges de la mère qui a jeté ses 3 enfants du toit de sa maison

Lors de son passage devant le juge d’instruction près la Cour d’appel de Casablanca, le lundi 16 mars, la jeune femme accusée d’avoir jeté ses 3 enfants du toit de son domicile,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).