Recherche

Maroc : prison à vie pour les meurtriers d’un journaliste

© Copyright : DR

12 octobre 2018 - 17h00 - Société

La chambre criminelle près la cour d’appel de Rabat vient de condamner les meurtriers du journaliste de la Map, Hassan Shimi, à la prison à vie.

Le ministère public a réclamé la peine de mort pour les deux accusés pour le meurtre qu’il a qualifié de « crime barbare », ce que n’a finalement pas suivi le juge, rapporte le journal Al Akhbar.

Dans un communiqué publié deux jours après la découverte du corps, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) expliquait que « l’analyse des empreintes et preuves biologiques et matérielles, relevées sur la scène du crime, a permis de déterminer les identités des mis en cause impliqués directement dans ce meurtre ».

Les suspects avaient été arrêtés à Sidi Kacem et Meknès, précisait la DGSN, révélant que des objets personnels volés dans le domicile de la victime avaient été trouvés en leur possession.

Le corps de Hassan Shimi portant des traces de violence et d’étranglement avait été retrouvé dans son appartement à Temara. Les policiers ont « constaté un grand désordre dans les objets de la maison, avant que les investigations sur le terrain et les expertises techniques ne conduisent à l’arrestation des personnes impliquées dans cette affaire et à la découverte de l’élément de la préméditation. »

Tué pour 120.000 dirhams

Deux des accusés qui sont également amis du journaliste avaient révélé lors de leur interrogatoire à l’époque avoir tué le journaliste pour lui soutirer 120.000 dirhams.

Les deux suspects s’étaient invités chez le journaliste, qui avait promis à l’un d’eux de lui prêter la somme de 120.000 dirhams pour financer un projet.

Mais les intentions des accusés étaient tout autres puisqu’ils l’ont d’abord ligoté tout en lui donnant des coups au niveau de la tête, avant de mettre sens dessus dessous la maison à la recherche de l’argent. Ils repartent avec quelques objets personnels en laissant le corps de Hassan Shimi inanimé, qui sera découvert un peu plus tard par sa soeur.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact