Maroc : le prix de la bouteille de gaz ne change pas

31 octobre 2019 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Le Chef du Gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a tenu à rassurer les Marocains sur le prix des bonbonnes de gaz ainsi que de certains produits alimentaires de base.

L’allocution d’El Othmani devant les membres du Parlement marocain vient démentir les rumeurs diffusées sur les réseaux sociaux et relayées par certains médias nationaux.

Le Chef de l’Exécutif a ajouté que le Projet de Loi de finances comprend un budget défini et calculé pour la Caisse de Compensation, visant à garantir la stabilité du prix de la bonbonne de gaz durant l’année 2020.

L’objectif de ces mesures, selon le Premier ministre, est de protéger le pouvoir d’achat du citoyen, précisant que d’autres mesures touchant les classes moyennes et les plus vulnérables sont en cours d’étude et seront présentées dans quelques semaines.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Caisse de compensation - Saâdeddine El Othmani - Parlement marocain

Aller plus loin

Maroc : ce qu’a prévu le Gouvernement pour le pouvoir d’achat

Le Gouvernement accorde une enveloppe de près de 26 milliards de dirhams pour soutenir le pouvoir d’achat de ses concitoyens, notamment, celui de la classe moyenne, selon le...

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Quelle est la place du Maroc l’Indice de Progrès social 2019 ?

L’Indice de Progrès social 2019 a classé le Maroc 82ème sur une liste de 149 pays. Le Royaume perd ainsi 7 places.

Maroc : pas de rupture de gaz butane pendant le Ramadan

La grève des distributeurs de gaz au Maroc n’aura pas lieu durant le Ramadan. L’association des distributeurs de gaz vient de tenir une reunion avec le gouvernement et le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.