Recherche

Maroc : un programme au profit des jeunes contre la radicalisation

© Copyright : DR

10 février 2020 - 15h40 - Société

Un programme pourrait être bientôt lancé au Maroc, au profit des jeunes pour les extirper des griffes de la radicalisation.

L’objectif de l’étude, récemment lancée par l’association Bayti pour les enfants en situation difficile, est de remonter le parcours qui mène les jeunes à la radicalisation. Les conclusions préliminaires ont été présentées et discutées, mercredi 29 janvier, dans le cadre d’un atelier organisé à Rabat. L’enquête initiée a été menée auprès de 200 jeunes résidant en institution ou encadrés par l’association. Tous pointent du doigt la violence dans la famille, la pauvreté et l’absence d’alternatives sociales comme des vecteurs de radicalisation.

Outre ces deux causes, il y a également l’absence d’offre alternative, culturelle et sportive, permettant aux jeunes de s’occuper et d’avoir d’autres centres d’intérêt. À ce niveau, les participants reconnaissent la démission de l’État. Selon les jeunes, lorsqu’ils sont désœuvrés et manquent d’encadrement, ils sont récupérés et vont vers la délinquance et l’extrémisme religieux souvent violent.

Pour aider ces jeunes à se retrouver et à se réinsérer socialement et professionnellement, Bayti prévoit de lancer, au cours de cette année, un programme s’articulant autour de deux axes à Casablanca et à Tanger  : la sensibilisation des jeunes et de leurs familles et l’insertion socioéconomique des populations cibles.

« Les conclusions de notre étude, une fois finalisées, serviront de base à la stratégie de plaidoyer en faveur de politiques dans le cadre du projet. Et nous estimons que les institutions éducatives ont un rôle important à jouer pour la transmission des valeurs et l’insertion professionnelle », précise Yamna Talit, membre de Bayti et responsable de ce programme.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact