Maroc : risque d’augmentation des frais de scolarité dans les écoles privées ?

17 mars 2022 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Une probable augmentation des frais de scolarité pourrait toucher les écoles privées au Maroc. La nouvelle sans être vérifiée suscite déjà colère et mécontentement chez les parents d’élèves.

Les frais de scolarité connaîtront-ils une augmentation ? Dans une déclaration à SNRTnews, Abdelhadi Zouiten, Vice-Président de la ligue de l’enseignement privé au Maroc a démenti catégoriquement cette rumeur. « La hausse des frais de scolarité n’a pas été traitée jusqu’à présent. Les écoles privées n’ont aucune intention d’augmenter les prix ».

À lire : Maroc : déçus de l’école privée, des parents optent pour l’école publique

Il fustige les informations publiées sur les réseaux sociaux et qui, selon lui, risquent de créer la zizanie. « La ligue de l’enseignement privé est contre la question de l’augmentation des frais scolaires, et nous ne sommes pas d’accord avec ce qui circule. D’un point de vue pratique et réaliste, nous considérons que l’école est une institution citoyenne qui doit tenir compte des conditions sociales et économiques du pays. L’établissement scolaire doit également tenir compte de plusieurs considérations, dont le pouvoir d’achat des citoyens, par conséquent, il ne devrait pas ajouter de nouvelles charges aux familles marocaines », a-t-il précisé.

À lire : Au Maroc, l’école privée réussit bien mieux que le public

Il a profité pour appeler toutes les institutions éducatives à « prendre en considération la situation financière et sociale des familles et à assurer aux élèves, une scolarisation normale ». Pour le responsable, il y a d’autres sujets plus préoccupants que l’augmentation des frais de scolarité. « Nous évoquons les effets de la sécheresse, ainsi que la situation politique dans le monde qui est caractérisée par la guerre, et ses effets sur la situation économique du pays », a-t-il souligné.

Sujets associés : Education - Fake news

Aller plus loin

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les...

Une journée de la colère des parents d’élèves d’écoles privées

La hache de guerre entre les parents d’élèves et les écoles privées n’est pas près d’être enterrée. Pour manifester leur colère, les parents d’élèves ont organisé une journée de...

Maroc : les écoles privées ne veulent pas renégocier les frais

La fixation des frais de scolarité et d’assurance suggérée par le ministère de l’Éducation nationale, n’est pas du goût des dirigeants d’écoles privées. Ces derniers...

De nouvelles sanctions pour décourager la vente des manuels scolaires dans les écoles privées

Une proposition de loi a été présentée par le groupe parlementaire du PJD. Elle vise à durcir les sanctions contre les responsables d’écoles privées qui s’adonnent (encore) au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.