Le Maroc et la Russie renforcent leur coopération

1er février 2021 - 22h30 - Monde - Ecrit par : A.P

Le Maroc renforce sa coopération avec la Russie dans les domaines du commerce et de la défense. Dans le secteur minier, la Russie est déjà présente au Maroc, avec l’installation à Nador d’une usine de raffinerie de pétrole.

Le Maroc est devenu le troisième partenaire économique le plus puissant de la Russie en Afrique. Les premiers accords commerciaux entre les deux États remontent au XVIIᵉ siècle. Depuis l’an 2 000, les relations commerciales bilatérales se sont considérablement développées dans le secteur minier, avec l’installation à Bouyafar (Nador), d’une usine de raffinerie de pétrole d’une capacité de 100 000 barils par jour.

En 2016, le voyage du roi Mohammed VI au Kremlin a été déterminant pour les relations bilatérales entre les deux pays. À cette occasion, plusieurs conventions, accords et mémorandums dans les secteurs agricole, économique et politique ont été signés. À la faveur du 62ᵉ anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques maroco-russes en septembre 2020, le ministère marocain des Affaires étrangères avait réaffirmé, dans un communiqué, la volonté du royaume « d’approfondir le dialogue politique avec la Russie sur les principales questions internationales et régionales ». L’accent avait été également mis sur la coopération économique et technologique entre la Russie et le Maroc, en particulier dans le secteur de l’énergie.

Dans le domaine militaire, le Maroc a accordé des facilités aux investisseurs russes, ce qui a permis au plus grand constructeur de véhicules militaires, Kamaz, d’ouvrir son siège au Maroc. De même, lors de la visite de Mohammed VI à Moscou en 2016, des démarches avaient été entreprises pour acquérir un premier sous-marin pour 300 millions d’euros avec 18 missiles anti-navires afin de contrôler les eaux proches des îles Canaries. En outre, les deux pays ont signé un accord concernant la protection mutuelle des informations classifiées dans le domaine militaire technique. Le Maroc prévoit d’activer une douzaine de mines d’exploitation de cuivre provenant de la Russie. D’autres accords sont aussi en cours de négociation pour l’exploitation du phosphate russe.

N’eût été la crise sanitaire, le président russe, Vladimir Poutine, aurait déjà effectué une visite officielle au Maroc. Pour autant, les négociations ne se sont pas arrêtées. Le 20 décembre 2020, le directeur de l’agence de pêche russe, Mikael Tarasov, a visité les villes de Laâyoune et de Boujdor au Sahara, bien que la Russie ait officiellement critiqué le décret de Donald Trump qui reconnaît la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

Sujets associés : Nador - Coopération - Russie - Mohammed VI - Défense - Armement

Aller plus loin

Maroc-Russie : vers la mise en place d’une coopération bancaire

Le Maroc et la Russie envisagent une coopération bancaire. Les banques centrales des deux pays ont entamé les démarches pour une concrétisation rapide du projet.

La Russie veut régler la question du Sahara marocain « par des moyens politiques et diplomatiques »

Quelques jours après l’opération menée par les Forces armées royales (FAR) à Guerguerat, la Russie a appelé au cessez-le feu et au calme à travers son ministre des Affaires...

Nouvel accord de pêche entre le Maroc et la Russie

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a ouvert les négociations pour un nouvel accord de pêche avec la Russie.

Le Royaume, premier fournisseur de myrtilles de la Russie

Les exportations de fruits vers le marché russe ont atteint durant le premier semestre 2020, 1 900 tonnes et généré 13,7 millions de dollars. Le Maroc confirme ainsi sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nouvel appel au roi Mohammed VI

L’ancien joueur du Raja, Yassine Salhi s’est adressé au roi Mohammed VI dans un post sur Instagram, lui demandant d’intervenir, face à la flambée des prix.

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Le roi Mohammed VI ne fera plus de discours du 20 août

Le roi Mohammed VI ne prononcera plus le discours de la célébration de la Révolution du Roi et du Peuple le 20 août. Celui-ci, selon le Cabinet royal est trop proche du discours du Trône et celui de la rentrée parlementaire.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Le Maroc participera à un tournoi de lutte en Israël

L’équipe marocaine de lutte prendra part en Israël au tournoi de Beer Sheva, prévu les 25 et 26 août prochain. Une participation qui matérialise le dynamisme de la coopération sportive entre les deux pays.

Le roi Mohammed VI ordonne un large mouvement des attachés militaires

Le roi Mohammed VI a instruit des responsables militaires à l’effet de procéder à un large mouvement des attachés militaires à l’étranger.

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Abdellatif Hammouchi reçoit en audience le ministre israélien de la Justice

Tête-à-tête entre le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, et le vice-Premier ministre et ministre israélien de la justice, Gideon Saar.