Un vaccinodrome high tech à Casablanca (vidéo)

11 août 2021 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

En matière de lutte contre la pandémie de Covid-19, le Maroc ne cesse d’innover. Il vient d’ouvrir son premier centre de vaccination numérisé, le « smart vaccinodrome ». Une stratégie pour booster la campagne de vaccination en cours afin d’atteindre rapidement l’immunité collective.

Ce centre, le premier du genre au Maroc, est situé dans le district d’Errahma, à Casablanca. L’idée est de vacciner 3 000 à 4 000 personnes par jour. En procédant au lancement de ce nouveau programme, le ministère de la Santé entend suivre les citoyens tout au long du circuit de vaccination. Et puisque le « smart vaccinodrome » permet aussi de dépister la maladie, les données recueillies permettront d’avoir le nombre de personnes dépistées, vaccinées et traitées dans le centre, rapporte africanews.com.

À lire : Le Maroc champion de la vaccination anti-Covid-19 en Afrique

Mohamed Jalal Benchekroune, le délégué provincial du ministère de la Santé à Nouaceur, a précisé que ce projet reste une bonne initiative pour le quartier Errahma qui enregistre une forte demande. Avec l’élargissement de la vaccination aux personnes âgées de 20 ans, le « Smart Vaccinodrome » qui s’étale sur 2 000 mètres carrés, permettra d’accélérer la cadence et de satisfaire toutes les demandes.

À lire : Le Maroc va-t-il rendre obligatoire la vaccination anti-Covid ?

Mohamed Loughzel, officier à la vaccination dans le centre a expliqué que « la principale innovation dans le centre du vaccinodrome de Hay Rahma, c’est la digitalisation du circuit patient à travers la mise en place d’un système d’information complexe intégré au vaccinodrome lui-même.

Il souligne que des PC, des tablettes, des scans de QR code en entrée et en sortie sont utilisés à chaque étape du patient. « En fait, c’est vraiment beaucoup de capteurs en place et c’est ce qui permet de fluidifier et surmonter certains nombres de data pour avoir un meilleur retour expérience client » a-t-il précisé.

Il ajoute que grâce à ses capteurs numériques, le « smart vaccinodrome » permet aussi le contrôle de la chaîne du froid des vaccins ainsi que la gestion et l’analyse des données médicales, environnementales et logistiques.

Sujets associés : Casablanca - Vidéos - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Maroc : la vaccination anti-covid ouverte aux 20 ans et plus

Le ministère de la Santé a ouvert, ce samedi, la vaccination contre le Covid-19 aux jeunes de 20 ans et plus. Il veut vacciner au plus vite pour contrer la propagation du virus...

Covid-19 au Maroc : nouvel appel à une vaccination massive

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, vient d’appeler à nouveau les Marocains à se faire vacciner. Cet appel survient après une augmentation inquiétante du nombre de cas de...

Le Maroc champion de la vaccination anti-Covid-19 en Afrique

Le Maroc est en avance sur tous les pays africains en matière de vaccination anti-Covid-19, selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique). Le...

Le Maroc mobilise les étudiants pour accélérer la vaccination

En vue d’accélérer la campagne de vaccination anti-Covid-19, les autorités marocaines viennent de faire appel aux étudiants et stagiaires des écoles et instituts des sciences...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.