Ce qui a été saisi chez les terroristes arrêtés dans le nord du Maroc

8 mai 2018 - 16h50 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Cinq personnes soupçonnées de liens avec le groupe terroriste Daech ont été arrêtées aujourd’hui dans le nord du Maroc et en Espagne.

Agés de 22 à 33 ans, les présumés terroristes ont été interpellés très tôt ce matin à Fnideq et à Bilbao, lit-on dans un communiqué publié dans la foulée par le ministère de l’Intérieur.

« Les perquisitions menées ont permis la saisie d’armes blanches sous forme de grands coutelas et de tenues militaires, en plus d’équipements électroniques », précise le ministère, selon lequel « ils étaient tous en contact avec des combattants sur la scène syro-irakienne et ont adhéré à des campagnes de propagande de la pensée extrémiste et d’apologie des actions sanguinaires du groupe Daech ».

Ils sont également soupçonnés de « recrutement et d’embrigadement des jeunes dans les deux pays pour commettre des actes terroristes sous la bannière de cette organisation », est-il encore écrit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Fnideq - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)

Aller plus loin

Opération antiterroriste au nord du Maroc, plusieurs arrestations (vidéo)

Plusieurs personnes ont été arrêtées ce matin lors d’une opération antiterroriste qui s’est déroulée à Fnideq, dans le nord du Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Maroc : 32 villes dotées de 3 500 bus flambant neufs

Le Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams pour l’acquisition d’une flotte de 3 500 bus de transport urbain au profit de 32 villes sur la période 2024-2029, a annoncé lundi Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Au Maroc, les taxis clandestins dans le viseur du gouvernement

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, dit mener une lutte implacable contre les taxis clandestins, notamment les utilisateurs des applications intelligentes de transport qui n’ont pas obtenu de licence pour exercer.

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Maroc : des taxis plus propres et moins polluants

Le Maroc a mis en place des mesures et des mécanismes afin de réduire les émissions de gaz polluants générées par la mobilité du parc de taxis, a affirmé Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur au Parlement.