Maroc : arrestations pour trafic d’attestation de circulation

22 mars 2020 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Deux individus propriétaires de librairies et de cybercafés, qui imprimaient et vendaient aux citoyens des copies de "l’attestation exceptionnelle de circulation", ont été appréhendés et sanctionnés par les autorités. Les faits se sont déroulés dans les préfectures d’Inzegane, d’Ait-Melloul et de Mediouna, informe un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Cette vente illicite, qui viole les mesures d’instauration de l’état d’urgence sanitaire, décrétées par le royaume à cause de la propagation du Coronavirus, a entrainé des rassemblements d’un grand nombre de personnes devant ces librairies et cybercafés.

Un communiqué du ministère de l’Intérieur rassure que les différentes autorités locales mettront tout en place, pour une distribution gratuite de l’attestation exceptionnelle de circulation.

Afin de décourager ceux qui s’adonnent à la vente illicite des autorisations, la même source indique que les autorités judiciaires marocaines ont été déjà saisies des faits et une information sera ouverte à cet effet pour situer les responsabilités.

Pour rappel, les autorisations sont disponibles sur le site http://covid19.interieur.gov.ma.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Aït Melloul - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Arrestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Etat d’urgence : homologation du document distribué pour se rendre sur les lieux de travail

Les autorités marocaines viennent de confirmer que le document distribué dans les secteurs public et privé, durant la période de l’état d’urgence sanitaire, reste suffisant pour...

Maroc : intensification des contrôles de police

Après avoir appelé au respect des règles de restrictions sur les déplacements, l’heure est au contrôle. Les agents de la sécurité routière se sont postés au niveau des grands...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.