Maroc : les transactions immobilières l’arrêt

12 juin 2020 - 16h30 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Les transactions sur le marché de l’immobilier marocain sont à l’arrêt, mettant les promoteurs et les notaires en chômage technique.

450.000 actes en moyenne par an ; c’est le chiffre des études réalisées par les auxiliaires de justice, comptant 2 000 praticiens et 15 000 employés directs et indirects.

Ceux-ci sont en grande peine depuis l’arrêt des transactions immobilières à cause de la crise sanitaire et l’instauration du confinement, écrit L’Économiste. Ces professionnels n’ont pas été intégrés dans le décret relatif à l’état d’urgence sanitaire, fixant la liste des activités essentielles. Résultat, les cabinets de notaires sont au chômage sans oublier les études, et le nombre des actes en baisse totale. Les recettes de l’État sont impactées par cette inactivité.

Aussi, des promoteurs immobiliers n’écoulent-ils pas leurs stocks, d’où une multiplication de promotions. Mais la fin du confinement présage de meilleures perspectives, car l’offre immobilière sera abondante avec une baisse de 15 à 20 % des prix par les propriétaires qui désirent vendre leurs biens. Reste à savoir si la demande suivra.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Chômage

Aller plus loin

Immobilier au Maroc : bonne nouvelle pour les nouveaux acquéreurs

Réduire de 50 % les droits d’enregistrement pour les biens immeubles acquis jusqu’à la fin de l’année 2020. C’est ce qu’envisage le gouvernement marocain pour aider les...

Maroc : hausse des crédits immobiliers de 3,5 % à fin janvier

Selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, les crédits à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.