Maroc : trois mineures tuent leur frère

24 octobre 2023 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Ain Aouda, trois sœurs, toutes mineures, ont été arrêtées, placées en garde puis déférées devant le procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat pour avoir tué par étranglement leur frère de 3 ans.

Tout est parti du signalement de la mystérieuse disparition du garçon de 3 ans aux autorités locales. Les éléments du service judiciaire de la gendarmerie d’Ain Aouda en coordination avec le commandement supérieur de la gendarmerie royale à Rabat ont débuté une enquête. Ils découvrent que l’aînée de la famille, âgée de 16 ans, une adolescente aux antécédents judiciaires, aurait poussé ses deux sœurs à tuer leur frère cadet avant de faire croire que celui-ci a été kidnappé par des charlatans, chasseurs au trésor, qui s’adonnent à des pratiques malsaines.

À lire : Tué pour une pizza

Après plusieurs auditions, elles ont finalement avoué aux enquêteurs avoir tué « involontairement » leur petit frère, avant de jeter son corps inanimé dans un puits abandonné, situé près de leur maison, dans un quartier d’Ain Aouda, non loin de Rabat, fait savoir le quotidien arabophone Al Akhbar. À les en croire, elles jouaient avec lui quand le drame est arrivé.

À lire :Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Les trois sœurs ont été arrêtées, puis placées en garde à vue, à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du Parquet. Lundi, les éléments du service judiciaire de la Gendarmerie d’Ain Aouda, les ont déférées devant le procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Rabat - Homicide - Garde à vue - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : drame à Taza

Un militaire à la retraite a été arrêté mercredi à Taza, après avoir froidement égorgé deux de ses fils dans leur sommeil, et tenté de tuer sa fille ainsi que sa femme. Une...

Fès : Un mineur condamné pour le meurtre de son ami

Le tribunal de première instance de Fès a condamné à cinq ans de prison ferme un mineur accusé du meurtre de son ami.

Almeria : un Marocain tue sa femme devant leurs enfants

Un Marocain a égorgé sa femme, également d’origine marocaine, lundi dans le quartier Pescadería à Almería, devant leurs enfants âgés de 9 et 8 ans. Les mineurs ont sollicité...

Un MRE tue sa mère à Casablanca

À Casablanca, un Marocain résidant au Brésil s’en est pris à sa famille, avant de tenter de se suicider. Les corps de sa mère et de son épouse sont découverts à la rue Zineb...

Ces articles devraient vous intéresser :

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.