Maroc : les liaisons aériennes pas près de reprendre

5 juin 2020 - 14h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Il n’y aura pas de reprise de l’activité aérienne le 10 juin, date annoncée pour la levée de l’état d’urgence sanitaire au Maroc, si le gouvernement n’autorise pas l’ouverture des frontières.

Alors que les réseaux sociaux annoncent une éventuelle reprise de l’activité aérienne pour le 10 juin, date de la levée de l’état d’urgence sanitaire au Maroc, l’Office national des aéroports (ONDA), lui, reste muet sur le sujet. Il n’indique aucune date de reprise des vols internes comme externes.

Une source de l’Office, contactée par Aujourd’hui le Maroc, précise qu’il n’y aura pas de reprise possible sans une ouverture des frontières aériennes. Toutefois, l’Office prend déjà toutes les dispositions pour une reprise idoine de l’activité aérienne, dans le respect des mesures sanitaires contre le coronavirus, est-il indiqué.

Selon la même source, la crise du covid-19 a durement touché l’activité aérienne en raison de la suspension des vols et de la fermeture des frontières. Les effets pervers de cette crise, du point de vue économique, sont énormes. En ce qui concerne l’ONDA, la situation n’est guère reluisante.

Au premier trimestre 2020, ses indicateurs sont au rouge : chute des revenus aéroportuaires et ceux des activités extra-aéronautiques dans les différents aéroports, baisse de 9,5 % du chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’année écoulée, passant de 1,01 milliard de dirhams à 916 millions de dirhams à fin mars 2020. Une contre-performance, selon l’Office, qui serait essentiellement due à "une forte baisse des redevances de survol et des redevances aéroportuaires, respectivement de 15 % et 8 %".

Par ailleurs, l’Office informe qu’elle a investi, courant de ce premier trimestre 2020, 283 millions de dirhams pour la réalisation de divers projets relatifs au réaménagement et à l’extension de l’aérogare de Nador, à l’installation d’une station radar pour assurer le contrôle d’approche de l’aéroport de Fès et à la construction d’un nouveau module domestique à l’aéroport Mohammed V.

Le niveau d’endettement de l’ONDA, quant à lui, est en légère baisse. Il s’est établi à 4,77 milliards de dirhams, en repli de 10 millions de dirhams par rapport à fin décembre 2019, précise la même source.

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Office national des aéroports (ONDA)

Aller plus loin

Aéroports du Maroc : baisse des recettes de 59% à fin septembre

Les recettes des aéroports marocains ont enregistré à fin septembre une chute vertigineuse de 59% par rapport à la même période en 2019. Selon l’Office national des aéroports...

Royal Air Maroc augmente sa fréquence de vols domestiques

Royal Air Maroc va renforcer son réseau de vols domestiques avec 15 nouvelles liaisons régulières, soit 76 fréquences par semaine. Cette fréquence pourrait évoluer en fonction...

Les vols directs entre le Maroc et Israël seront lancés en avril

David Govrin, chargé d’affaires d’Israël à Rabat a annoncé, dimanche 7 février, que les vols directs entre le Maroc et Israël seront lancés d’ici deux mois. Ceci marquera un pas...

La Russie reprend ses vols avec le Maroc

La Russie a décidé de rouvrir ses liaisons aériennes avec le Maroc, le Liban, le Royaume-Uni et plusieurs pays européens. Ces liaisons avaient été suspendues en raison de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’aéroport de Casablanca et Royal Air Maroc sous le feu des critiques

Les voyageurs sont mécontents de l’aéroport Mohammed V Casablanca et de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM). À l’origine de ce mécontentement, la perte répétée des bagages mais aussi la mauvaise qualité des services d’escorte.

Royal air Maroc lance de nouveaux vols

Royal Air Maroc (RAM) poursuit la réouverture de son réseau mondial. Dans son nouveau programme de vols, la compagnie aérienne a annoncé le lancement de cinq nouvelles liaisons aériennes.

Royal Air Maroc va acheter de nouveaux avions

Royal Air Maroc envisage une expansion majeure, selon les déclarations de son PDG, Abdelhamid Addou. Face à l’augmentation du tourisme au Maroc et avec l’ambition d’ouvrir de nouvelles routes, principalement vers l’Afrique, l’Europe et les Amériques,...

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

La meilleure compagnie aérienne en Afrique est Marocaine

Royal Air Maroc (RAM) a été couronnée meilleure compagnie aérienne en Afrique à la 20ᵉ édition des « GT Tested Reader Survey » du magazine Global Traveler à Los Angeles.

Plan ambitieux pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc prévoit d’investir près de 25 milliards de dollars pour renforcer sa flotte et passer d’environ 50 avions actuellement à 200 avions d’ici 2030.

Royal Air Maroc fait une fleur aux supporters marocains

Royal Air Maroc s’engage à faciliter le transport des supporters qui désirent se rendre au Qatar suite à la qualification de l’équipe nationale.

L’aéroport de Tanger retrouve les niveaux d’avant-Covid

À fin juillet dernier, le nombre de voyageurs ayant transité par l’aéroport de Tanger s’est élevé à 701 737 passagers, selon les données de l’Office national des Aéroports (ONDA).

Contre la France, Royal Air Maroc mobilise 30 avions

Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir mis en place un dispositif spécial afin de faciliter le déplacement à tous les Marocains qui souhaitent se rendre au Qatar. Les Lions de l’Atlas affrontent mercredi prochain la France, en demi-finale de la Coupe du...

Forte hausse du nombre de passagers dans les aéroports marocains

À fin juillet dernier, les aéroports marocains ont vu le passage de près de 10 millions de passagers, soit un taux de récupération de 70 % par rapport à la même période de 2019.