Un Marocain risque 16 ans de prison pour avoir agressé son ex-femme en Espagne

10 juillet 2021 - 17h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

La justice a requis une peine de 16 ans de prison contre un Marocain qui a violemment agressé son ex-compagne en 2019 à Santa Lucía de Tirajana (Canaries) alors qu’il était déjà sous le coup d’une ordonnance d’éloignement.

Les faits remontent au 14 juin 2019 où l’accusé, Moustapha B., en violant l’ordonnance d’éloignement du juge, s’est présenté au domicile de son ex-femme et l’a violemment agressée « par des coups de poing et de pied sur tout le corps, avant de la poignarder à plusieurs reprises avec un couteau ». La victime aurait perdu la vie si elle n’avait pas reçu une assistance médicale d’urgence, rappelle le ministère public. Elle est sortie de cette agression avec plusieurs fractures et a dû subir des interventions chirurgicales qui lui ont laissé des cicatrices au visage, au cou et au genou, ajoute le parquet qui évoque un préjudice esthétique.

À lire : Un Marocain, malade mental, poignarde à mort son ex-femme en Espagne

Dans un souci de dénigrer la victime et de porter atteinte à son honneur, l’accusé lui lançait au cours de l’agression des insultes du genre : « Si je te vois avec un autre homme, je t’arrache la tête », fait savoir le ministère public qui rappelle que Moustapha B. avait été déjà reconnu coupable d’un délit de violences conjugales envers la victime et possède un casier judiciaire bien fourni. Depuis le 16 juillet 2019, il est en détention provisoire.

Au regard de la gravité des faits, le procureur a demandé au juge de condamner le Marocain à une peine de 16 ans de prison pour tentative de meurtre, menaces et insulte, et au paiement à la victime d’une amende de 21 500 euros à titre de dommages-intérêts.

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

Un Marocain, malade mental, poignarde à mort son ex-femme en Espagne

Le tribunal d’instruction de Barbastro a retiré vendredi le droit parental au Marocain qui a poignardé à mort son ex-femme Hassna A, 35 ans, également d’origine marocaine,...

Une Marocaine poignardée à mort par son ex-mari en Espagne

Un Marocain a été arrêté mercredi à Barbastro en Espagne pour avoir poignardé à mort son ex-femme, également d’origine marocaine. Les trois enfants du couple, tous mineurs, ont...

Espagne : un Marocain risque 22 ans de prison pour violences sur son ex-femme

Un Marocain est accusé d’avoir harcelé, battu et violé son ex-femme en 2020 et 2021 à Palma. Pour ces divers crimes, le parquet a requis contre lui une peine de 22 ans de prison.

Espagne : un Marocain condamné pour enlèvement et agression sur son ex-femme

Le tribunal de Gérone a condamné un Marocain de 56 ans à 11 ans de prison pour avoir séquestré et agressé son ex-femme à Mollet del Vallès (Barcelone). Il lui est également...

Ces articles devraient vous intéresser :

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.