Recherche

Un Marocain, malade mental, poignarde à mort son ex-femme en Espagne

© Copyright : DR

3 juillet 2021 - 21h20 - Société - Par: A.P

Le tribunal d’instruction de Barbastro a retiré vendredi le droit parental au Marocain qui a poignardé à mort son ex-femme Hassna A, 35 ans, également d’origine marocaine, devant leurs trois enfants. Le couple avait divorcé deux mois avant le meurtre qui est survenu mercredi.

Dans son ordonnance, le juge a retiré à l’accusé son droit parental sur ses trois enfants âgés de 14 ans, 6 ans et 1 an, et lui a interdit de s’approcher d’eux à une distance d’au moins 1 000 mètres. Le Marocain est aussi interdit d’entrer en contact avec eux par quelque moyen que ce soit et de résider à Barbastro ou dans une localité voisine à moins de 10 kilomètres. Les mineurs n’ayant aucun parent à Barbastro, seront quant à eux placés sous la tutelle des services sociaux (IASS) du gouvernement d’Aragon, a ajouté le juge dans sa décision.

À lire : Une Marocaine poignardée à mort par son ex-mari en Espagne

Des sources de la Haute cour de justice d’Aragon (TSJA) ont confié à Heraldo que l’accusé, admis à l’unité psychiatrique de l’hôpital universitaire San Jorge de Huesca après le meurtre, n’est toujours pas en mesure de témoigner. Le juge s’est déplacé vendredi dans le centre hospitalier pour vérifier l’état de santé du prévenu. Après quoi, il a ordonné sa mise en détention. Le Marocain âgé de 43 ans, souffrait de troubles mentaux et son ex-femme avait porté plainte contre lui pour agression sexuelle, ce qui avait amené le juge à délivrer fin 2020 une ordonnance d’éloignement à son encontre.

Mots clés: Espagne , Droits et Justice , Prison , Violences et agressions

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact