Un Marocain, malade mental, poignarde à mort son ex-femme en Espagne

3 juillet 2021 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le tribunal d’instruction de Barbastro a retiré vendredi le droit parental au Marocain qui a poignardé à mort son ex-femme Hassna A, 35 ans, également d’origine marocaine, devant leurs trois enfants. Le couple avait divorcé deux mois avant le meurtre qui est survenu mercredi.

Dans son ordonnance, le juge a retiré à l’accusé son droit parental sur ses trois enfants âgés de 14 ans, 6 ans et 1 an, et lui a interdit de s’approcher d’eux à une distance d’au moins 1 000 mètres. Le Marocain est aussi interdit d’entrer en contact avec eux par quelque moyen que ce soit et de résider à Barbastro ou dans une localité voisine à moins de 10 kilomètres. Les mineurs n’ayant aucun parent à Barbastro, seront quant à eux placés sous la tutelle des services sociaux (IASS) du gouvernement d’Aragon, a ajouté le juge dans sa décision.

À lire : Une Marocaine poignardée à mort par son ex-mari en Espagne

Des sources de la Haute cour de justice d’Aragon (TSJA) ont confié à Heraldo que l’accusé, admis à l’unité psychiatrique de l’hôpital universitaire San Jorge de Huesca après le meurtre, n’est toujours pas en mesure de témoigner. Le juge s’est déplacé vendredi dans le centre hospitalier pour vérifier l’état de santé du prévenu. Après quoi, il a ordonné sa mise en détention. Le Marocain âgé de 43 ans, souffrait de troubles mentaux et son ex-femme avait porté plainte contre lui pour agression sexuelle, ce qui avait amené le juge à délivrer fin 2020 une ordonnance d’éloignement à son encontre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

24 ans de prison pour un Marocain qui a tué son ex-femme en Espagne

Jugé pour le meurtre de son ex-épouse par le tribunal supérieur de Huesca, en Espagne, un Marocain a écopé de 24 ans de prison.

Casablanca : arrestation d’un jeune qui a décapité sa mère

Un jeune homme de 32 ans, déséquilibré mental, a tué mercredi sa mère âgée de 60 ans dans leur domicile situé au quartier Essalam à Casablanca. Il a été arrêté ce jeudi par les...

Espagne : un Marocain risque 16 ans de prison pour avoir agressé son ex-femme

Un Marocain de 29 ans a été présenté lundi devant le tribunal provincial de Castellón (est de l’Espagne) pour répondre des chefs d’accusation de coups et blessures, de mauvais...

Strasbourg : un Marocain, malade mental, frappe violemment un voyageur à la gare

Alors qu’il s’apprêtait à prendre son train en gare de Strasbourg, un voyageur s’est fait rouer de coups par un SDF marocain souffrant de troubles mentaux.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.