Espagne : cinq ans de prison pour un Marocain qui a poignardé son ex-femme

29 août 2021 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Un Marocain, accusé d’avoir poignardé à plusieurs reprises son ex-femme à Reus, a été condamné à cinq ans et demi de prison, ceci après un accord conclu avant l’audience entre les parties et le tribunal provincial de Tarragona.

Dans sa décision, le juge a interdit au Marocain de communiquer avec la victime ou de s’approcher à moins de 100 mètres d’elle ou de son domicile pendant une période de dix ans. Il devra également verser à la victime la somme de 33 840 euros à titre de dommages-intérêts. L’accusé a déjà cédé à son ex-femme 50 % du logement de Reus et s’est engagé à poursuivre et achever le paiement des frais d’hypothèque.

L’accusé et la victime vivaient en couple depuis 2012, avant que le Marocain ne décide le 18 avril 2020, d’engager la procédure de divorce après avoir appris que sa compagne aurait commis l’adultère. Depuis cette date, il a abandonné le domicile conjugal et est allé s’installer chez son frère. Une semaine plus tard, soit le 26 avril 2020, il est retourné dans le domicile pour dit-il, récupérer quelques effets personnels. La femme lui a refusé l’accès à l’appartement, mais sur son insistance, elle a fini par lui ouvrir, rapporte Diari de Tarragona.

À lire : Un Marocain, malade mental, poignarde à mort son ex-femme en Espagne

Une fois à l’intérieur, le Marocain a commencé par reprocher à la victime ses supposées infidélités. Alors qu’elle s’affairait à la cuisine, elle a vu le Marocain venir y chercher un couteau, ce qui ne l’a pas inquiété, estimant qu’il en avait besoin pour ramasser ses affaires. C’est ensuite que le Marocain l’a agressée par-derrière avec le couteau de 20 centimètres de long, au niveau du cou .

Alerté par les appels à l’aide de la femme, un voisin est finalement venu la secourir. Elle a été transférée d’urgence à l’hôpital où elle a passé cinq jours en soins intensifs. Elle traîne des séquelles de cette agression et souffre d’un stress post-traumatique. L’accusé, âgé de 43 ans, avait servi dans l’armée marocaine entre 2004 et 2005, avant d’être déclaré inapte en raison de troubles psychotiques aigus.

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Violences et agressions

Aller plus loin

Espagne : émoi après le décès d’une Marocaine poignardée à mort par son ex-mari

Un Marocain de 44 ans a été arrêté après avoir poignardé à mort son ex-femme de 46 ans, également d’origine marocaine, et blessé l’un de leurs enfants qui tentait de défendre sa...

Une Marocaine poignardée à mort par son ex-mari en Espagne

Un Marocain a été arrêté mercredi à Barbastro en Espagne pour avoir poignardé à mort son ex-femme, également d’origine marocaine. Les trois enfants du couple, tous mineurs, ont...

Espagne : un Marocain condamné pour enlèvement et agression sur son ex-femme

Le tribunal de Gérone a condamné un Marocain de 56 ans à 11 ans de prison pour avoir séquestré et agressé son ex-femme à Mollet del Vallès (Barcelone). Il lui est également...

Agen : poignardée par son ex-compagnon, une Marocaine dans un état critique

Un Marocain a été mis en examen puis écroué à la maison d’arrêt d’Agen pour avoir tenté d’assassiner son ancienne concubine, également de nationalité marocaine, dont « l’état...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).