Recherche

Belgique : un MRE arrêté pour l’assassinat de son ex-femme

© Copyright : DR

4 novembre 2020 - 18h30 - Société - Par: J.K

La chambre du conseil a repris vendredi, l’affaire de Rabia El Abdi, le Marocain ayant assassiné sa femme à coup de poignard le week-end dernier à Molenbeek. La justice avait d’ailleurs El Abdi dans le collimateur, après que sa femme a déposé une plainte pour harcèlement et violence.

Les faits remontent au samedi dernier, à 14h 25, où Rabia El Abdi avait poignardé Louiza, surnommée Salwa, de « 4 à 6 coups de couteau », causant ainsi la mort immédiate de la mère de trois enfants, dont un issu de leur union. Bien que marié, le couple vivait séparé et Salwa avait demandé le divorce. Mais, dans l’attente, elle aurait empêché fermement le père de revoir leur enfant. Dans la foulée, Salwa porte plainte contre El Abdi pour harcèlement. Lui, est suivi par la police et la justice, privé de liberté, interrogé en tant que suspect, avant d’être libéré, rapporteLa dernière heure.

Samedi dernier, voulant de nouveau revoir son enfant, à l’en croire, il essuie encore le refus de sa femme. D’après un témoin, il s’était directement dirigé vers Salwa qui parlait avec son oncle à la fenêtre, et l’aurait directement poignardée. Cependant, El Abdi estime qu’il aurait d’abord parlé à Salwa, et c’est suite à son refus de voir l’enfant qu’il l’aurait poignardée sans savoir de combien de coups exactement, ni à quel moment les témoins l’ont maîtrisé. Il avance avoir retrouvé la conscience seulement au commissariat. Il parlait peu et indiquait qu’il n’en avait pas l’intention.

Âgé de 38 ans et travaillant dans une boucherie, El Abdi n’avait de problème professionnel ni d’antécédents judiciaires au Maroc. Mais, depuis février, il est suivi par un psychiatre et astreint à un traitement médicamenteux.

Mots clés: Belgique , Arrestation , Violences et agressions , Droits et Justice , Décès , Criminalité , Homicide

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact