Recherche

Retour sur les quatre mois d’agonie du Marocain décédé à Majorque

© Copyright : DR

27 décembre 2021 - 16h40 - Marocains du monde - Par: A.P

Le frère de Mohamed Youb, le jeune marocain agressé en juillet à Cales de Mallorca et décédé en novembre à l’hôpital de Son Espases, raconte comment ce dernier a lutté contre la mort pendant ces quatre mois de soins.

Mohamed Youb, 28 ans, avait été violemment agressé par un groupe d’individus sur un parking, le 21 juillet dernier à Cales de Mallorca. Son principal agresseur, un jeune Espagnol de 21 ans, le soupçonnant d’entretenir une liaison amoureuse avec sa petite amie, l’a agressé en lui portant des coups de pied à la tête, ce qui lui a causé des lésions cérébrales graves. Il a été retrouvé inconscient sur le sol et transféré à l’hôpital de Son Espases où il a rendu l’âme le 26 novembre, rappelle Diario de Mallorca.

À lire : Violemment agressé en Espagne, un Marocain décède

« On m’a appelé pour m’informer qu’il était à l’hôpital. Le médecin nous a dit qu’il avait des lésions profondes au cerveau et qu’il devait subir une opération d’urgence », confie Hafid, le frère de la victime. Un mois plus tard, il a été opéré à nouveau pour des caillots. Après avoir passé quelques semaines en soins intensifs, il a été mis en observation. « Il s’est réveillé et nous avions bon espoir. Mais il n’a plus jamais prononcé un mot. On a passé quatre mois comme ça. Toute la famille a beaucoup souffert », a déclaré Hafid.

À lire : La famille du Marocain tué à Majorque réclame justice

Originaire de Taourirt, le jeune homme vivait depuis des années à Majorque avec ses parents et ses quatre frères et sœurs, trois garçons et une fille. Il ne travaillait pas, car il souffrait d’une insuffisance rénale chronique qui l’obligeait à subir des séances de dialyse. Son principal agresseur, Christian N., accompagné de son avocat, s’est livré à la police une semaine après les faits. Il est poursuivi pour un délit de coups et blessures graves. Il s’est déclaré coupable et a été placé en détention provisoire.

Mots clés: Palma de Majorque , Violences et agressions , Décès , Famille

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact