Montpellier : un MRE impliqué dans un important réseau de proxénétisme international

6 février 2023 - 21h00 - France - Ecrit par : S.A

Le procès d’un Marocain de 36 ans, impliqué dans un important réseau de proxénétisme international s’ouvre mardi devant le tribunal de Montpellier.

Soupçonné d’avoir animé un important réseau de proxénétisme international, Mohamed Z., Arlésien d’origine marocaine sera jugé, du 7 au 10 février, aux côtés de 13 autres personnes. Le suspect et Sandra V., Colombienne de 49 ans, installée à Barcelone, seraient les personnages centraux de l’affaire, fait savoir Midi Libre. Ils vont comparaître en état d’arrestation devant le tribunal de Montpellier.

À lire : Maroc : démantèlement d’un vaste réseau de prostitution géré par des MRE

Le témoignage de Jenifer et Yamileth est à l’origine de l’éclatement de cette affaire. Il ressort du témoignage de ces deux jeunes Colombiennes que les membres du réseau les séquestraient et les obligeaient à vendre leur corps alors que Sandra leur avait promis un emploi de nourrice à Barcelone. Elles devaient avoir des rapports avec jusqu’à 8 clients par jour, parfois la journée et jusque tard dans la nuit, d’abord à Nîmes, puis à Montpellier. « Démunies, déracinées » et ne parlant pas le français, elles affirment n’avoir eu d’autre choix que d’accepter.

À lire :Une étudiante arrêtée à Salé pour prostitution et proxénétisme

En plus des mauvaises conditions, elles devaient reverser 50 % de l’argent issu de la prostitution sous peine d’être frappées. L’une d’elle raconte en avoir fait les frais pour avoir refusé d’effectuer un virement au Maroc à la famille de Mohamed Z., le propriétaire des logements, où sont hébergés toutes les femmes exploitées par le réseau. Des allégations contestées par le prévenu qui assure n’être qu’un propriétaire immobilier. « Il louait des appartements à des étudiants puis à des filles qui vendaient leurs charmes et qui d’ailleurs continuent pour certaines à le faire », réagit Abratkiewicz, son avocat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Montpellier - Procès - MRE

Aller plus loin

Deux Marocaines condamnées pour proxénétisme

Deux Marocaines ont écopé de cinq ans de prison chacune pour leur implication dans un réseau spécialisé dans l’immigration et l’exploitation sexuelle de jeunes filles au Burkina...

Marrakech : des Britanniques arrêtés pour proxénétisme et trafic de faux billets

Les services de la Gendarmerie royale, aidés par le Service préfectoral de la police judiciaire, ont interpellé vendredi cinq ressortissants britanniques à Marrakech. Les faits...

Une étudiante arrêtée à Salé pour prostitution et proxénétisme

Accusée d’avoir livré des filles qu’elle a fait venir au Maroc pour se prostituer, une étudiante en master a été arrêtée puis placée en détention préventive à la prison d’Al...

Maroc : démantèlement d’un vaste réseau de prostitution géré par des MRE

Les autorités ont démantelé à Imzouren, dans la province d’Al Hoceima, un vaste réseau de prostitution et de migration clandestine dirigés par des Marocains résidant en Europe....

Ces articles devraient vous intéresser :

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Les Marocains de France ont transféré 5,4 milliards de DH au Maroc

En 2022, le Maroc a enregistré un pic historique dans les recettes issues des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), atteignant 110,7 milliards de DH, soit une progression de 16 % par rapport à 2019, d’après le dernier rapport de...

Football : la stratégie de la FRMF pour attirer les binationaux

La sélection marocaine de football est composée de plusieurs joueurs binationaux qui ont opté pour le Maroc au détriment de la Belgique, de l’Espagne, des Pays-Bas, de l’Italie et bien d’autres. Derrière ces choix parfois difficiles, se trouve un...

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Retraités MRE : les conditions d’octroi de l’abattement de 90% (douane)

Depuis plusieurs années maintenant, la douane marocaine a mis en place un abattement de 90 % pour les MRE retraités souhaitant dédouaner leur véhicule au Maroc. Pour ce faire, plusieurs conditions sont requises comme expliqué dans le dernier guide...