Deux Marocaines condamnées pour proxénétisme

17 septembre 2020 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Deux Marocaines ont écopé de cinq ans de prison chacune pour leur implication dans un réseau spécialisé dans l’immigration et l’exploitation sexuelle de jeunes filles au Burkina Faso. Tel est le verdict rendu par le tribunal de première instance d’El Jadida.

Tout est parti de la dénonciation d’une jeune fille. Selon les faits, un couple de gérants libanais l’a recrutée comme serveuse dans un restaurant et night-club. Arrivée à l’aéroport, le Libanais lui a fait signer un contrat sans qu’elle ne prenne connaissance de ses clauses, rapporte Assabah. Ensuite, il lui a retiré son passeport. Elle ne fera guère ce pourquoi elle a été recrutée. Elle a été réduite à la prostitution. Au bout de 25 jours, la situation devenait intenable pour la jeune fille. Elle prend la fuite.

Elle se rend à l’ambassade du Maroc où elle a raconté sa mésaventure. Elle a mis à nu le modus operandi de ce réseau spécialisé dans l’immigration et l’exploitation sexuelle de jeunes filles qui opère à partir du Maroc jusqu’à l’aéroport de Ouagadougou. Elle a confié que plusieurs Marocaines recevaient chaque soir les commandes des clients. Ceux-ci payaient les services à l’épouse du Libanais gérant du restaurant.

L’ambassade du Maroc au Burkina Faso a informé la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). À son tour, elle a fourni des informations à la police judiciaire d’El Jadida. La suite ? Ce réseau a été démantelé dans la localité de Bir Jdid. Les proxénètes ont été interpellés. Parmi eux, deux Marocaines poursuivies pour leur implication dans des affaires d’immigration illégale et de trafic d’êtres humains au Burkina Faso. Le tribunal de première instance d’El Jadida les a condamnées à cinq ans de prison chacune. L’une d’entre elles a été condamnée par contumace.

Sujets associés : El Jadida - Prostitution Maroc - Burkina Faso - Immigration - Prison

Aller plus loin

Maroc : 6 femmes écrouées pour proxénétisme aggravé et traite d’êtres humains

La Brigade de la Police judiciaire de la province de Khemisset a procédé à l’arrestation de 8 personnes dont 6 femmes pour constitution d’un réseau criminel de proxénétisme et...

Les dangers auxquels s’exposent les Marocains, férus des sites de rencontre

Les Marocains, férus des rencontres sur internet, inondent les sites de rencontre dédiés aux aventures. Certaines rencontres peuvent conduire au mariage tandis que d’autres...

Des Marocaines, dans l’enfer de la prostitution à Dubaï

Bon nombre de Marocaines sont victimes de la traite des êtres humains à Dubaï. Alors qu’elles regagnent les Emirats arabes unis dans l’intention d’obtenir un emploi décent,...

Maroc : un grand complexe touristique transformé en lieu de débauche

Le gérant d’un complexe touristique à Sefrou a été déféré devant le Parquet général, pour répondre du chef d’accusation d’aménagement d’un lieu de débauche. 4 individus ont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

« La question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc »

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe affirme que la question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc qui a adopté une nouvelle stratégie face à l’Europe.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».