Recherche

Une Marocaine nominée pour les Berkeley Awards dans la catégorie « Femme de l’année »

© Copyright : DR

17 mars 2021 - 09h20 - Société - Par: G.A

La Marocaine Amal El Fallah Serghrouchni, très connue dans le monde de l’intelligence artificielle, est nominée pour les Berkeley World Business Analytics Awards. Actuellement membre de la commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies de l’Unesco, elle est classée dans la catégorie «  Femme de l’année ».

Dans une déclaration à la MAP, Fella Seghrouchni dit accueillir cette nomination avec joie. Les trophées Berkeley sont réservés aux personnes œuvrant pour une approche plus éthique, plus humaine et plus pertinente de la technologie et de l’utilisation de la Data. A part « Femme de l’année », il y a « le Projet de l’année » et « le Jeune Talent de l’année », qui sont les autres catégories dans lesquelles les trophées sont décernés dans le but de mettre à l’honneur les acteurs et actrices qui façonnent la Business Analytics.

C’est la première fois que les Berkeley World Business Analytics Awards sont organisés en vue d’encourager et d’insuffler un nouveau dynamisme aux femmes qui jouent un rôle essentiel au sein des écosystèmes d’innovation dans le monde. Le continent africain sera représenté par la Marocaine et d’autres femmes venues de plusieurs pays. Le concours est organisé par le Fisher Center for Business Analytics (FCBA), l’un des centres de recherche les plus prestigieux au monde. « Ma nomination dans la catégorie « Femme de l’année » à l’échelle de l’Afrique est une grande distinction et une reconnaissance non seulement de mon expertise scientifique mais aussi de mon approche éthique dans le domaine des sciences et technologies et en particulier du numérique et de l’Intelligence Artificielle », s’est-elle félicitée.

Mais qui est Amal El Fallah Serghrouchni ? C’est une femme marocaine, titulaire d’un doctorat de l’Université Pierre et Marie Curie et d’une habilitation à diriger les recherches en intelligence artificielle, elle est professeure de classe exceptionnelle à la Sorbonne, à la Faculté des Sciences et d’Ingénierie où elle dirige le groupe de recherche Systèmes Multi-Agents et co-anime l’axe de recherche intelligence artificielle et sciences des données au sein du laboratoire d’Informatique de cette prestigieuse université. En 2020, elle a été nommée à la Commission Mondiale d’Éthique des Connaissances Scientifiques et des Technologies (COMEST) de l’Unesco, pour un mandat de 4 ans. Depuis peu, elle est la directrice du centre international d’intelligence artificielle du Maroc à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

Une autre femme défendra les couleurs du Maroc à ce concours. Il y a Samira Khamlichi, PDG de WafaCash, qui a été nominée dans la catégorie « Projets en Business Analytique de l’année portés par des femmes ». Elle est membre de plusieurs organisations professionnelles telles que la CGEM (Confédération Générale des Entreprises du Maroc), l’Association Professionnelle des Sociétés de Financement (APSF) et l’Association Professionnelle des Établissements de Paiements (APEP).

Mots clés: États-Unis , Education , Distinction , Femme marocaine

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact