Une Marocaine nominée pour les Berkeley Awards dans la catégorie « Femme de l’année »

17 mars 2021 - 09h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

La Marocaine Amal El Fallah Serghrouchni, très connue dans le monde de l’intelligence artificielle, est nominée pour les Berkeley World Business Analytics Awards. Actuellement membre de la commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies de l’Unesco, elle est classée dans la catégorie «  Femme de l’année ».

Dans une déclaration à la MAP, Fella Seghrouchni dit accueillir cette nomination avec joie. Les trophées Berkeley sont réservés aux personnes œuvrant pour une approche plus éthique, plus humaine et plus pertinente de la technologie et de l’utilisation de la Data. A part « Femme de l’année », il y a « le Projet de l’année » et « le Jeune Talent de l’année », qui sont les autres catégories dans lesquelles les trophées sont décernés dans le but de mettre à l’honneur les acteurs et actrices qui façonnent la Business Analytics.

C’est la première fois que les Berkeley World Business Analytics Awards sont organisés en vue d’encourager et d’insuffler un nouveau dynamisme aux femmes qui jouent un rôle essentiel au sein des écosystèmes d’innovation dans le monde. Le continent africain sera représenté par la Marocaine et d’autres femmes venues de plusieurs pays. Le concours est organisé par le Fisher Center for Business Analytics (FCBA), l’un des centres de recherche les plus prestigieux au monde. « Ma nomination dans la catégorie « Femme de l’année » à l’échelle de l’Afrique est une grande distinction et une reconnaissance non seulement de mon expertise scientifique mais aussi de mon approche éthique dans le domaine des sciences et technologies et en particulier du numérique et de l’Intelligence Artificielle », s’est-elle félicitée.

Mais qui est Amal El Fallah Serghrouchni ? C’est une femme marocaine, titulaire d’un doctorat de l’Université Pierre et Marie Curie et d’une habilitation à diriger les recherches en intelligence artificielle, elle est professeure de classe exceptionnelle à la Sorbonne, à la Faculté des Sciences et d’Ingénierie où elle dirige le groupe de recherche Systèmes Multi-Agents et co-anime l’axe de recherche intelligence artificielle et sciences des données au sein du laboratoire d’Informatique de cette prestigieuse université. En 2020, elle a été nommée à la Commission Mondiale d’Éthique des Connaissances Scientifiques et des Technologies (COMEST) de l’Unesco, pour un mandat de 4 ans. Depuis peu, elle est la directrice du centre international d’intelligence artificielle du Maroc à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

Une autre femme défendra les couleurs du Maroc à ce concours. Il y a Samira Khamlichi, PDG de WafaCash, qui a été nominée dans la catégorie « Projets en Business Analytique de l’année portés par des femmes ». Elle est membre de plusieurs organisations professionnelles telles que la CGEM (Confédération Générale des Entreprises du Maroc), l’Association Professionnelle des Sociétés de Financement (APSF) et l’Association Professionnelle des Établissements de Paiements (APEP).

Sujets associés : États-Unis - Education - Distinction - Femme marocaine

Aller plus loin

Le Maroc remporte le premier prix Afrique des Country Brand Awards

Le Maroc vient de remporter le premier prix du classement Afrique des Country Brand Awards dans la « Catégorie Générale » (Overall Category). Ces distinctions sont décernées...

Ihssane Benallouche, jeune Marocaine nominée aux 100 plus beaux visages du monde

La jeune influenceuse marocaine, Ihssane Benallouche, a été sélectionnée par TC Candler parmi les 100 plus beaux visages du monde pour l’année 2020.

L’acteur marocain Youssef Kerkour nominé aux BAFTA Awards

Le Marocain Youssef Kerkour est nominé aux BAFTA Awards, une des plus prestigieuses récompenses britanniques du cinéma. Il est retenu pour son rôle de réfugié syrien dans la...

Un Marocain crée un outil d’intelligence artificielle pour mieux cerner le covid-19

Le Marocain Anasse Bari, professeur à l’université de New York, également lauréat de l’université Al Akhawayn d’Ifrane, a créé un outil d’intelligence artificielle, qui servira...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ihssane Hadir remporte le concours de lecture arabe du Maroc

Les rideaux sont tombés sur la 6ᵉ édition de l’Arab Reading Challenge au Maroc, avec le sacre d’Ihssane Hadir. Elle battu plus d’un million d’élèves marocains qui ont participé à ce concours national.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Pourquoi les Marocaines sont interdites de séjour dans les hôtels ?

Malgré l’inexistence d’une loi, les femmes marocaines seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels du royaume. Le député de l’USFP, Moulay Mehdi Al Fatmi, appelle le gouvernement à mettre fin à cette pratique discriminatoire.

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...