Des milliers de dollars de frais pour une Marocaine bloquée aux Etats-Unis

8 décembre 2021 - 22h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Une Marocaine de 75 ans se retrouve bloquée dans le comté de Henrico, aux États-Unis après la suspension par le Maroc de toutes les liaisons aériennes pendant deux semaines. Admise dans un hôpital après une blessure grave, elle n’a pas de moyens de payer les frais d’hospitalisation qui s’accumulent. Pire, elle craint de ne pouvoir rentrer au pays avant l’expiration de son visa en janvier 2022.

Alors qu’elle devait rentrer au Maroc dimanche 28 novembre, une Marocaine partie rendre visite à ses petits-fils à Henrico apprend que le Maroc a suspendu tous les vols de passagers à destination du royaume pour une durée de 15 jours, à cause de la propagation rapide du nouveau variant du virus du Covid-19-Omicron (B.1.1.529), notamment en Europe et en Afrique. En conséquence, la septuagénaire s’est retrouvée bloquée aux États-Unis.

À lire : La mauvaise aventure d’un pilote français au Maroc

Cette situation n’est guère reluisante pour celle dont le mari est décédé du Covid-19 l’année dernière. La femme de 75 ans est récemment tombée et s’est gravement blessée aux poignets et aux côtes. Elle a été admise à l’hôpital, et les factures d’hôpital s’accumulent en milliers de dollars. Elle n’est pas assurée aux États-Unis et n’a plus de moyens de se faire soigner. Dans une déclaration à 8News, sa belle-fille, Ashley Venable a dit qu’elle a encore besoin de plus de soins, y compris une éventuelle intervention chirurgicale. « Je ne sais pas comment nous allons l’amener à consulter un médecin ici parce que c’est si cher. La plupart des cabinets de médecins veulent quelques centaines de dollars comme avance », a-t-elle ajouté.

À lire : Désarroi des touristes espagnols bloqués au Maroc

Venable se bat pour aider sa belle-mère, mais les programmes sur lesquels elle tombe n’accompagnent que les personnes non assurées résidant aux États-Unis. « Ils n’aident que les personnes qui sont des résidents permanents, qui ont des cartes vertes, qui sont des citoyens », a expliqué la belle-fille. Outre les frais d’hospitalisation, la septuagénaire risque de faire face à un autre problème : son visa expire en janvier prochain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

La mauvaise aventure d’un pilote français au Maroc

Alors qu’il est arrivé au Maroc pour participer au Maroc Historic Rally qui devait se tenir du 7 au 12 décembre 2021, un pilote français a failli rester coincé au royaume avec...

Le Maroc suspend ses vols vers la France

Comme pressenti depuis déjà plusieurs jours, le Maroc vient de suspendre les vols réguliers à destination et en provenance de la France. La situation sanitaire assez critique...

Rapatriement de milliers de Français bloqués au Maroc

La France rapatrie ses ressortissants bloqués au Maroc suite à la décision marocaine relative à la suspension des vols réguliers à destination et en provenance de l’hexagone...

Désarroi des touristes espagnols bloqués au Maroc

Des centaines d’Espagnols, des touristes pour la plupart, bloqués au Maroc après la fermeture des frontières aériennes, cherchent le moyen de rentrer chez eux. Ils font face à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.