Espagne : une Marocaine décède en prison après une demande de liberté refusée

23 août 2021 - 10h23 - Espagne - Ecrit par : A.P

Meryem, une Marocaine de 56 ans, incarcérée à la prison de Fontcalent (Alicante) depuis juillet pour trafic de drogue, est décédée le 14 août des suites d’un arrêt cardiaque. Elle avait demandé une libération provisoire pour raison de santé que le juge avait rejetée.

La Marocaine est décédée moins d’un mois après que le tribunal de Torrevieja a rejeté sa demande de libération provisoire pour raison humanitaire, le juge, au vu des rapports médicaux, ayant estimé qu’il n’y avait « aucun risque pour sa santé ».

À lire : Espagne : un prisonnier marocain meurt dans sa cellule après un incendie

La défunte était en détention préventive depuis le 1ᵉʳ juillet à la prison d’Alicante après avoir été arrêtée avec son mari, son fils et six autres personnes lors d’une opération antidrogue menée par la Garde civile, rapporte Informacion. Quelque temps après son incarcération, elle a été transférée d’urgence en soins intensifs d’un hôpital d’Alicante après avoir été victime d’une crise cardiaque qui lui a presque coûté la vie. L’équipe médicale a passé une vingtaine de minutes à la réanimer.

Cet incident a amené son avocat à demander au tribunal d’instruction de Torrevieja sa mise en liberté provisoire pour « des raisons purement humanitaires », sans caution avec des comparutions tous les quinze jours. L’avocat a aussi avancé les « dommages psychologiques et physiques » que subissait la Marocaine du fait de sa détention provisoire après son séjour à l’unité de soins intensifs, soulignant que « l’humeur d’une personne est importante pour se remettre d’une maladie ».

À lire : Îles Canaries : un Marocain décède à la prison de Las Palmas

Mais le juge a rejeté la demande de liberté provisoire et ordonné le maintien en détention de la Marocaine. Dans une ordonnance datée du 21 juillet, le juge a fait savoir que des éléments de l’enquête en cours attestent que la victime était mêlée à deux délits de trafic de drogue et que, suivant la procédure pénale, les conditions légales ne sont pas remplies pour accepter la demande de libération provisoire. « Il ne semble pas que son incarcération puisse présenter un risque pour sa santé, étant donné qu’elle a été immédiatement transférée à l’hôpital après son arrêt cardiaque dont elle s’est remise », a ajouté le juge dans sa décision.

Sujets associés : Espagne - Drogues - Femme marocaine - Prison - Décès - Trafic

Aller plus loin

Fouad Sellam, « le maçon de l’horreur », meurt en prison

Le Marocain Fouad Sellam, l’un des deux condamnés dans l’affaire des deux «  maçons de l’horreur  » survenue en 2008, est mort en détention il y a près d’un mois à l’âge de 44 ans.

Suicide d’un détenu à la prison de Kénitra

Fin tragique d’un détenu de la prison civile de Kénitra. L’administration de la prison a indiqué, lundi, dans un communiqué, que le prisonnier «  A.R  » s’est pendu à l’aide...

Algésiras : un Marocain en attente d’expulsion dans un état critique

Un Marocain détenu au Centre d’internement pour étrangers (CIE) d’Algésiras et en attente d’expulsion au Maroc, a entamé une grève de la faim depuis un mois et demi pour...

Un Marocain retrouvé mort dans une prison en Espagne

Le détenu marocain qui a été retrouvé jeudi dernier dans sa cellule de la prison de Zuera, dans le nord de l’Espagne, serait mort après avoir ingéré un cocktail de médicaments...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille d’Abdelhak El Khiame

Suite au décès mardi, de l’ancien directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak El Khiame, le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de sa famille. Un message dans lequel il a salué...