Recherche

Bloquée à Melilla, une Marocaine de 34 ans retrouvée morte

© Copyright : DR

16 mai 2020 - 12h00 - Société

Tous les Marocains bloqués à Melilla rentreront chez eux, sauf une jeune femme âgée à peine de 34 ans, qui a été a été retrouvée morte, la veille du rapatriement. Un décès qui met certainement à nu les conditions de stress et d’angoisse dans lesquelles vivent les Marocains bloqués à l’étranger et qui ne demandent qu’une seule chose : rentrer chez eux.

Le corps sans vie de la jeune Marocaine a été retrouvé quelques minutes avant l’appel à la prière, marquant la rupture du jeûne. Ce sont ses concitoyens qui l’ont retrouvée inconsciente dans une des douches mises à leur disposition. Alertés, les éléments de la Croix-Rouge mobilisés dans le campement ont appelé le service des urgences, qui s’est dépêché sur les lieux. Malgré les tentatives de réanimation, « le personnel de santé n’a pas pu lui sauver la vie, elle était déjà morte », précisent des sources proches du dossier à l’agence espagnole Europa Press.

Le décès de la jeune femme de 34 ans sera constaté par un enquêteur de la police dépêché sur les lieux de l’incident. Il a également ordonné son transfert à la morgue où une autopsie sera faite. La thèse d’une attaque cardiaque est privilégiée par le personnel médical comme cause du décès, mais «  les examens médico-légaux permettront de connaitre les circonstances exactes de sa mort, étant donné que la victime saignait du nez et des oreilles  », selon des sources proches de l’enquête.

La victime est née en 1986 et travaillait comme domestique dans une maison à Melilla. Une dizaine de jours avant son décès, «  elle avait été congédiée par ses employeurs contre qui elle a déposé une plainte  ». Jetée à la rue, sans personne vers qui se tourner, elle a été retrouvée par une patrouille de la Garde Civile et conduite dans le campement installé sur la Plaza de Toros, ouvert après la fermeture des frontières décidée par le Maroc. «  Il accueille depuis près de deux mois 200 Marocains bloqués dans l’enclave de Melilla, en plus d’un groupe de migrants subsahariens  ».

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact