Un Maroco-allemande condamnée à la peine de mort en Irak

22 janvier 2018 - 17h40 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

La Cour pénale centrale de Bagdad vient de condamner à mort une ressortissante allemande d’origine marocaine accusée d’être liée à l’organisation terroriste Daech en Syrie et en Irak.

Poursuivie pour « soutien logistique et aide à une organisation terroriste pour commettre des crimes », la femme, dont l’identité n’a pas été révélée, a reconnu avoir quitté l’Allemagne avec ses deux filles « qui ont épousé des membres de l’organisation terroriste », rapporte l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, qui précise que des diplomates allemands lui ont rendu visite dans une prison dans la zone de l’aéroport de Bagdad.

Au mois de juillet dernier, les autorités allemandes avaient révélé qu’une jeune Allemande de 16 ans avait réussi à quitter le pays pour rejoindre l’EI à Mossoul avant d’être arrêtée.

Depuis la fin officielle de la guerre contre Daech en Irak, plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées alors que d’autres ont réussi à se faufiler parmi les déplacés ou retourner à la vie civile.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Irak - Procès - Peine de mort - Etat islamique - Daech

Aller plus loin

Un Belge d’origine marocaine condamné à mort en Irak

Accusé d’appartenir au groupe terroriste Daesh, un Belge d’origine marocaine a été condamné ce mardi 22 mai à la peine de mort en Irak.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.