Les Marocaines font de moins en moins d’enfants

20 mars 2019 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les derniers chiffres qui viennent d’être publiés par le Haut Commissariat au Plan (HCP) ont de quoi inquiéter : les Marocaines font de moins en moins d’enfants et cette tendance devrait se poursuivre dans les prochaines années.

L’inquiétude est d’autant plus forte que cette baisse de la fécondité concerne aussi bien le milieu urbain que le rural. Ainsi, le nombre d’enfants par femme est passé de 7,2 en 1960, au lendemain de l’indépendance, à 2,47 enfants par femme en 2004 avant de baisser à 2,20 enfants en 2014. Mais dans le détail, on remarque vite que la fécondité en milieu urbain s’est établie à 2,01 enfants par femme en 2014 après avoir atteint un seuil critique de 1,8 enfant en 2004.

Le HCP explique cette baisse par les changements socio-économiques qu’a connus le Maroc, notamment l’accès des femmes au marché de l’emploi, la planification familiale ou encore l’adoption par une majorité de Marocaines de moyens de contraception. Par ailleurs, on note un net recul de l’âge du mariage chez les femmes et une hausse du nombre d’années d’études.

Si l’on s’attarde un peu sur l’âge du mariage, les chiffres du HCP montrent une augmentation continue chez les femmes, avec un âge moyen de 17,3 ans en 1960 à 25,7 ans en 2014. Mais à y regarder de plus près, on s’aperçoit d’une étrangeté concernant les femmes en milieu rural. Ainsi, l’âge moyen du mariage était de 25,5 ans en 2004, de 24,8 ans en 2014 et de 23,9 ans en 2018, une tendance que n’explique pas le HCP.

Sujets associés : Famille - Femme marocaine - Enfant

Aller plus loin

Forte baisse du taux de fécondité chez les Marocaines

« La femme marocaine en chiffres : 20 ans de progrès ». C’est le titre de la nouvelle version du rapport annuel sur la condition féminine au Maroc, publié vendredi par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...