Les Marocaines, parmi les mamans les plus malheureuses au monde

10 juin 2014 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : J.L

Les Marocaines seraient parmi les mamans les plus malheureuses au monde, d’après le rapport annuel de l’ONG britannique "Save the children". L’organisation place le Maroc à la 124è position sur un total de 178 pays. La santé maternelle et le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, sont les deux principaux critères pris en compte par ce classement.

Le rapport annuel de l’ONG intitulé "la situation des mères dans le monde en 2014", compare la situation et les conditions dans lesquelles vivent les mamans dans plusieurs pays à travers le monde au cours des 15 dernières années.

Le Maroc qui arrive loin derrière la Tunisie (59è) ou l’Algérie (71è), figure en très mauvaise position au niveau des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord. Le Maroc a pourtant gagné trois places par rapport au classement de 2013. L’Arabie Saoudite arrive en première position au niveau des pays arabes

Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans au Maroc est de 33,1 pour 1.000 naissances vivantes. Au Maroc, au moins 100 femmes sur 100.000 nouvelles naissances perdent la vie pendant l’accouchement, contre 132 en 2010 et 227 en 2003.

"Save the children" étudie plusieurs critères avant d’établir son classement, notamment "la santé maternelle, le nombre d’années qu’un enfant passe en moyenne à l’école, le revenu national brut par habitant et la participation des femmes dans la vie politique".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Tunisie - Famille - Arabie saoudite - Femme marocaine - Enfant

Aller plus loin

Les Marocains sont-ils heureux ?

Le World happinness 2018, qui permet de connaître le degré de bonheur de chaque pays, a été publié cette semaine. Qu’en est-il du Maroc ?

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.