Les Marocains font confiance à l’armée et la police

30 décembre 2020 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le rapport annuel de l’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA) a révélé que les Marocains accordent une certaine confiance aux Forces armées royales et à la police. Il s’agit des résultats de son « Indice de confiance dans les institutions en 2020 ».

87% des personnes âgées entre 18 et 29 ans font confiance aux forces armées royales. Cet indice de confiance augmente chez les personnes âgées entre 40 et 49 ans pour atteindre 92%. Presque les mêmes indices de confiance ont été enregistrés pour la police. Pas moins de 77% des personnes âgées entre 18 et 29 ans font confiance aux forces de police.

Ce taux atteint 88% chez les Marocains âgés entre 40 et 49 ans. Les résultats de l’indice ont révélé que 65% des personnes âgées entre 40 et 49 ans font confiance aux composantes de la société civile, tandis que celles situées entre 30 et 39 ans n’affichent que 57%. Par contre, les personnes âgées entre 18 et 29 ans ne représentent que 13%, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

Le rapport explique que la confiance accordée par les Marocains s’explique par les actions de la société civile au profit de la population et sa proximité. Selon les mêmes résultats, 83% des Marocains interrogés ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité de l’enseignement privé, contre 56% pour le secteur public. Par contre, 17% des personnes âgées entre 18 et 29 ans sont encore méfiantes à l’égard de l’enseignement privé, contre 54% en ce qui concerne le public. Le constat reste presque le même en ce qui concerne le système sanitaire, dans ses volets public et privé.

Comme on pouvait s’y attendre, les hommes politiques suscitent la méfiance voire le rejet des Marocains. Dans le rapport, le Parlement est qualifié de système de rente par la majorité des personnes interrogées, qui en réalité ne maîtrisent pas les prérogatives de cette institution. Pour ce qui est des partis politiques, la déception est encore plus grande. Selon les résultats du sondage, environ 81% des Marocains interrogés ne font pas confiance aux partis politiques, tandis que seulement 1% des jeunes restent confiants.

Le gouvernement en a pris pour son grade au cours du sondage. Environ 23% des personnes âgées entre 18 et 29 ans font confiance à l’Exécutif. Pour ce qui est des autres catégories de la population, l’indice ne dépasse pas les 30%. Cela s’explique par le fait que la population est déçue du gouvernement, dont certaines des actions ne sont pas conformes aux attentes de cette dernière, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Partis politiques - Enquête - Police marocaine - Forces Armées Royales (FAR) - Gouvernement marocain - Sondage - Parlement marocain

Aller plus loin

Les Forces Armées Royales ont conçu un respirateur artificiel pour lutter contre le covid-19

Une équipe d’ingénieurs du quatrième bureau du commandement des Forces Armées Royales (FAR) a conçu et produit un système de ventilation artificielle dans le cadre de sa lutte...

Puissance militaire : voici le classement du Maroc

Le Maroc a grimpé de 3 places dans le classement 2020 du rapport sur les effectifs militaires avec un score de 0,8763, a indiqué le site spécialisé Global Fire Power. Le royaume...

Le roi Mohammed VI félicite les Forces armées royales (FAR)

À l’occasion du 64ᵉ anniversaire des Forces armées royales (FAR), le roi Mohammed VI a loué les efforts déployés par l’armée, au front depuis plusieurs jours, aux côtés de leurs...

Les Marocains préfèrent la Chine aux États-Unis (Sondage)

Les Marocains font plus confiance à la Chine qu’aux États-Unis, indiquent les résultats de la 6ᵉ édition du « Baromètre arabe ». Ce sondage, bouclé en octobre dernier concerne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vaste remue-ménage au sein de l’armée marocaine

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des Forces armées royales (FAR), a procédé à vaste remaniement. Des généraux et colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie ont été mis à la retraite.

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Maroc : bonne nouvelle pour les fonctionnaires

Le gouvernement marocain et les syndicats auraient trouvé un accord en ce qui concerne l’augmentation générale des salaires des fonctionnaires.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Marocains, déclarez vos avoirs à l’étranger : les règles changent en 2024 !

Le gouvernement marocain a instauré dans le budget 2024 une contribution libératoire relative à la régularisation spontanée sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger de manière définitive. Que retenir ?

Sortie imminente du premier véhicule militaire 100% marocain

Les choses se précisent pour la sortie du premier véhicule blindé 100 % marocain destiné aux Forces armées royales (FAR). Rendez-vous à la 5ᵉ édition des Journées de l’industrie, Industry Meeting Days.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.