Paradoxe : les Marocains n’ont jamais autant consommé que pendant le ramadan

18 avril 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les Marocains font preuve d’une envie démesurée de consommation des produits alimentaires pendant le mois de Ramadan. Une situation qui amenuise leur pouvoir d’achat, nuit à leur santé et pollue l’environnement.

Au cours du mois de ramadan, le consommateur a tendance à faire dans l’excès en termes d’achats quotidiens pour la rupture du jeûne, du dîner ou du Sohour. Cette exagération dans la satisfaction des besoins alimentaires amène même certains à contracter un crédit pour s’approvisionner en produits alimentaires pour avoir la table du ftour bien garnie de nourriture et de boissons, oubliant qu’une telle pratique est nuisible à sa santé et contribue à affaiblir son pouvoir d’achat.

« Pendant le Ramadan, les habitudes de se nourrir restent pour la majorité des fidèles loin de la sagesse derrière le jeûne qui est un mois de solidarité, de générosité et d’entraide où on doit penser aux couches vulnérables et aux nécessiteux. », explique Mostapha Aboumalik chercheur en sociologie, déplorant « une sorte d’excès, de profusion et de compétition autour des repas d’une manière qui mène à la dilapidation, ce qui impacte négativement sur la santé, l’état psychologique et matériel des membres de la société ».

Pour sa part, le président de la Fédération nationale des boulangeries et pâtisseries du Maroc (FNBP), Lhoucine Azaz, a indiqué que son association a toujours appelé à une consommation rationnelle du pain et de ses dérivés, ajoutant que la leçon principale à tirer de cette pandémie du coronavirus est la «  bonne gestion  ».

L’autre conséquence de ces achats incontrôlés est l’abondance des déchets en ce mois sacré, accentuant la pollution de l’environnement.

Sujets associés : Ramadan 2024 - Consommation - Alimentation

Aller plus loin

Ramadan : des conseils alimentaires pour les personnes âgées

Les personnes âgées sont des personnes vulnérables. Par conséquent, leur alimentation doit être contrôlée pendant la période de ramadan.

Durant le ramadan, les Marocains dépensent plus et travaillent moins

Alors que les Marocains réduisent de près du quart leur masse horaire de travail au cours du mois de Ramadan, leur dépense de consommation, quelle que soit la classe sociale,...

Maroc : arrêté pour avoir mangé en public durant le ramadan

Les éléments de la Sûreté nationale de la ville d’Al Hoceima ont arrêté un jeune homme après avoir été pris en flagrant délit de rupture de jeûne du ramadan dans la journée le...

Espagne : musulmans et chrétiens offrent des repas de ramadan

Les chrétiens et les musulmans de Vizcaya en Espagne ont mené une action conjointe pendant ce mois de Ramadan. Ils ont distribué de la « harira » chaude aux personnes démunies.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Ramadan : la FFF interdit les arrêts durant les matchs

La Fédération française de football (FFF) affiche son opposition à l’interruption des matchs pour rompre la rupture de jeûne du ramadan.

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Café : le Maroc, 2e plus grand marché de la région Mena

Les ménages marocains devraient dépenser environ 13 milliards de dirhams en produits à base de café, selon une étude de Fitch Solution.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

Officiel : voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer le début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Le Groupe Bel cède ses parts dans Safilait

Le groupe laitier français Bel Group, actionnaire majoritaire dans la société marocaine Safilait, a annoncé la cession de ses parts à l’acteur laitier polonais Polmlek. Le montant de la transaction n’est pas connu.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...