Les jeunes marocains font plus confiance à l’armée et à la police qu’au gouvernement

5 février 2023 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, les jeunes font plus confiance à l’armée, la police et la gendarmerie qu’au gouvernement. C’est ce que révèle le dernier indice mesurant la confiance des jeunes envers les institutions, établi par l’Observatoire du Nord des Droits de l’Homme (ONDH).

Les jeunes marocains font confiance aux institutions sécuritaires, mais expriment une méfiance grandissante envers les institutions élues. L’institution de l’armée se hisse à la tête de l’indice de confiance des jeunes 2022 envers les institutions souveraines (non élues) avec un taux de confiance de 75 % contre 17 % de taux de méfiance. Elle est suivie par l’Institution de la Sûreté nationale (un taux de confiance positif de 72 % et un taux négatif de 27 %). Viennent en troisième position la Gendarmerie royale et la magistrature, avec un taux de confiance de 61 %. Le ministère de l’Intérieur tient la lanterne rouge, avec un taux de confiance de 51 %, et 39 % d’avis négatifs.

À lire : Les Marocains font plus confiance à la police qu’au gouvernement

S’agissant des institutions élues, les associations de la société civile s’illustrent de fort belle manière avec un indice de confiance positif de 64 % contre 30 % de méfiance. Viennent ensuite les médias marocains avec un taux de confiance positif de 42 % contre 53 % de méfiance. Avec un taux de confiance positif de 41 % contre 45 % de méfiance, la région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima occupe la 3ᵉ position. Elle est suivie par les groupes locaux avec un taux de confiance positif de 40%, contre 54 % de méfiance. L’éducation publique se positionne à la 5ᵉ place avec un taux de confiance positif de 33 %, contre un manque de confiance (66 %).

À lire : Les Marocains font confiance à leur armée

La santé publique suit avec une confiance positive de 23 % contre 76 %. Le Parlement se classe septième avec 21 % de confiance contre 71 %. Avec un taux de confiance de 16 %, contre 80 %, le gouvernement en fonction est avant-dernier (9ᵉ). Les partis politiques complètent le classement avec 15 % d’avis favorables contre 80 % de méfiants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Gendarmerie Royale - Police marocaine - Sondage - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

En quelle institution, les jeunes marocains ont plus confiance ?

Les jeunes marocains font confiance à la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) (police). C’est ce que révèle une étude réalisée par le cabinet d’études Future Elite...

Les Marocains font confiance à leur armée

Les Marocains ont globalement une bonne image de leur police, leur armée et leurs institutions gouvernementales. C’est ce que révèle le rapport sur l’indice de confiance pour...

60% des Marocains ne font pas confiance au gouvernement

Les Marocains font de moins en confiance aux institutions de l’État. Seulement un sur trois fait confiance au gouvernement, selon une étude publiée mercredi par l’Institut...

L’armée, institution la plus fiable selon les Marocains

Très peu de Marocains continuent de faire confiance à leurs institutions politiques, selon le dernier rapport de l’Institut marocain d’analyse des politiques (Moroccan Institute...

Ces articles devraient vous intéresser :

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Nabyl Lakhdar n’est plus directeur de l’administration de la douane

Le gouvernement a annoncé la nomination de Nabyl Lakhdar, ancien directeur général de l’administration de la Douane, au poste de Secrétariat général du ministère de l’Économie et des Finances.