Encore 3 Marocains à Guantanamo, Rabat doit faire pression

20 mars 2008 - 12h49 - Monde - Ecrit par : L.A

L’organisation non gouvernementale britannique "Reprieve" a demandé aux autorités du Maroc d’exercer des pressions pour obtenir la libération de trois Marocains encore détenus sur la base américaine de Guantanamo, a indiqué mardi son directeur Clive Stafford Smith.

Clive Stafford Smith a indiqué avoir envoyé des missives au roi Mohammed VI et au Premier ministre Abbas El Fassi à propos des trois Marocains de Guantanamo Younès Skouri, Saïd Boujaâdia et Abdellatif Nassir et avoir rencontré lundi à Rabat un responsable du ministère marocain des Affaires étrangères.

"Le gouvernement marocain doit travailler beaucoup plus fort avec nous" pour obtenir la libération des trois hommes détenus depuis près de six ans, a dit le directeur de l’ONG lors d’une conférence de presse à Rabat.

Il y avait 15 détenus marocains sur la base américaine, dont 13 ont été libérés, a-t-il dit. Les trois détenus restant vivent dans des conditions difficiles, "surtout Abdellatif Nassir détenu dans le camp 3, le plus terrible dans cette base", a-t-il déclaré. "Tous les détenus européens de Guantanamo ont été libérés, alors que le gouvernement ici n’a pas fait pression sur les Etats-Unis", a souligné le directeur de Reprieve.

Deux représentants de l’Association marocaine Adala (Justice) et du Collectif marocain pour l’abolition de la peine de mort, Abdelaziz Nouaydi et Abdelilah Benabdeslam, ont aussi réclamé la libération des trois Marocains. "Il faut que Rabat aide Washington à se débarrasser du fardeau que constitue le camp de Guantanamo", a déclaré M. Nouaydi.

Khadija Boujaâdia, soeur de l’un des trois détenus, a souhaité que Saïd, arrêté par les Américains en août 2001, soit libéré. "Je veux surtout que mon frère retrouve notre mère âgée aujourd’hui de 85 ans et très peinée".

Source : AFP

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Terrorisme - Droits et Justice - Guantanamo

Ces articles devraient vous intéresser :

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.