Marocains aux Pays-Bas : La deuxième génération réussit son intégration

15 avril 2024 - 06h00 - Monde - Ecrit par : P. A

Aux Pays-Bas, les descendants de migrants marocains s’intègrent davantage, gagnent mieux leur vie et sont mieux éduqués, selon un récent rapport du Bureau de planification sociale et culturelle (SCP).

D’après les données de l’Office central de la statistique (CBS), les ménages d’origine non occidentale ont vu leurs revenus augmenter de 28 %, contre 22 % en moyenne entre 2010 et 2020. « Cela concerne surtout les familles qui progressent socialement, ce qui fait monter tout le groupe. Si tu as quelqu’un dans ta famille qui a fait des études supérieures, cela augmente tes chances de faire de même », explique Lotte Vermeij, chercheuse pour le SCP.

Les descendants de migrants marocains et turcs se démarquent du lot, révèle une étude du CBS réalisée en février dernier, notant que la discrimination envers ce groupe a légèrement diminué de 2016 à 2020. « Ils avancent à grands pas », affirme Peter Hein van Mulligen, économiste en chef au CBS, comparant leur évolution à « l’émancipation des enfants de la classe ouvrière dans les années 60 et 70. Les enfants et petits-enfants des ouvriers non qualifiés qui vont à l’école rattrapent leur retard. »

À lire : Belgique : une intégration réussie mais incomplète pour les Marocains

L’intégration des descendants des migrants marocains profite à toute la société néerlandaise. « Cela contribue à un gain de prospérité général lorsque le pays compte plus de personnes hautement qualifiées. De plus, on observe que la confiance en l’État et les institutions est liée au niveau d’éducation de ces groupes ». « Il y avait un énorme fossé éducatif entre les premiers travailleurs migrants et les Néerlandais autochtones. Que leurs enfants fassent généralement mieux que leurs parents rapidement, n’est pas surprenant », commente pour sa part, le démographe Jan Latten.

« Il y a désormais une certaine dualité au sein de ces groupes. Certains s’adaptent rapidement, d’autres moins. Cela peut ne pas être socio-économique, mais aussi culturel. Avec le monde numérique actuel, il est plus facile de vivre ici, mais de rester plus connecté avec le pays d’origine en termes de valeurs », souligne Jan Latten.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Intégration - Immigration - Enfant - MRE

Aller plus loin

De Maroc à l’Espagne : trois jeunes marocains racontent leur intégration

Dahamouh, El Yayaoui et Zhor, trois jeunes migrants d’origine marocaine racontent leur parcours, depuis leur arrivée en Espagne jusqu’à leur intégration, en passant par les...

Murcie : un miroir de l’immigration marocaine en Espagne (reportage)

Plusieurs migrants d’origine marocaine se sont installés dans la région de Murcie dans les années 80 et leurs enfants se battent aujourd’hui pour obtenir leurs diplômes...

L’expérience de Doha, une Belgo-marocaine, casée dans l’enseignement spécialisé

Née d’une mère originaire du Maroc qui ne parlait pas français à son arrivée en Belgique, Doha, une jeune femme Belgo-marocaine, qui a passé plusieurs années dans l’enseignement...

Belgique : une intégration réussie mais incomplète pour les Marocains

Selon une récente étude menée par le gouvernement flamand, malgré des avancées notables dans plusieurs domaines, les citoyens d’origine migratoire de troisième génération font...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Impôts : des procédures simplifiées pour les MRE

La simplification des procédures administratives pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) a permis à ces derniers de se mettre à jour vis-à-vis de l’administration fiscale, a déclaré Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances.

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...