Marocains tués par l’armée algérienne : une plainte contre l’Algérie ?

1er septembre 2023 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Abdelkrim Qissi dit Abdel Qissi est en deuil. Il a perdu l’un de ses proches dans la tuerie perpétrée mardi par les garde-côtes algériens à proximité de Saïda, et appelle les autorités marocaines à porter l’affaire devant les instances internationales.

Bilal Qissi, le cousin de l’acteur Abdelkrim est l’un des deux franco-marocains froidement abattus mardi par des garde-côtes algériens, après s’être perdus en mer à bord de leurs jet-skis en compagnie de deux autres vacanciers. Mercredi, son corps a été récupéré sur les côtes marocaines puis a été transféré à la morgue de Berkane. Les funérailles ont eu lieu le jour même à Bni Drar. Dans post sur Facebook, l’acteur a dénoncé un meurtre motivé par « la haine qui habite les dirigeants algériens pour les Marocains », qui n’est plus « à démontrer et ce depuis très longtemps, depuis la création de ce pays en 1962 ».

À lire : Deux Marocains de France tués par des garde-côtes algériens

« Ils ont tué Bilal Kissi mon petit cousin, sa seule faute était d’avoir franchi les eaux territoriales algériennes […] Il vivait en France et comme beaucoup de jeunes originaires du Maroc il est retourné dans son pays. Les forces algériennes n’ont rien trouvé d’autre que de foncer sur ces jeunes innocents et d’ouvrir le feu sans sommations ni modération (on a trouvé au moins cinq balles dans son corps) », raconte celui qui est connu pour avoir joué avec Jean-Claude Van Damme dans plusieurs films d’action, révélant par ailleurs que « plusieurs membres de ma famille ont été tués par la police frontalière algérienne. »

À lire :Marocains assassinés par l’armée algérienne : le Maroc ouvre une enquête

Le malheur de sa famille, c’est que son village se situe tout près de la frontière avec l’Algérie. « Ma famille a payé et paye encore un lourd tribut dû à cette haine », déplore l’ancien boxeur belgo-marocain. Son souhait, dira-t-il, c’est que les autorités marocaines portent cette affaire devant les instances internationales. La justice marocaine a déjà annoncé l’ouverture d’une enquête.

Sujets associés : Algérie - Droits et Justice - Homicide

Aller plus loin

Franco-Marocains assassinés en Algérie : la France réagit

Après le Maroc qui a annoncé l’ouverture d’une enquête, suite à l’assassinat par des garde-côtes algériens, de deux Franco-marocains, perdus en mer à bord de leurs jet-skis, la...

Marocains assassinés par l’armée algérienne : le Maroc ouvre une enquête

Le Maroc a ouvert une enquête suite à la mort deux Marocains résidant en France tués par des gardes-côtes algériens non loin de Saïdia, près de la frontière algérienne.

Marocains tués en Algérie : une plainte déposée en France

La famille des deux Franco-Marocains froidement abattus par la marine algérienne dans l’espace maritime algérien alors qu’ils faisaient du jet-ski avec des amis et se sont...

Un Marocain abattu froidement dans le sud de l’Espagne

Un jeune Marocain a été tué d’une balle à la tête dans la nuit du 23 au 24 août dernier, sur la plage de Balerma à El Ejido, dans le Sud de l’Espagne. Les raisons sont pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.